Tarbes : un tir pour neutraliser des explosifs ce samedi sur l'ancien site de Giat Industries

Publié le Mis à jour le

Une opération de pétardement est organisé ce samedi à Tarbes. Il s'agit de neutraliser 19 kilos d'explosifs qui étaient encore stockés sur l'ancien site de Giat Industries. Le bruit d'une forte explosion pourrait être entendu à proximité. 

Un peu avant midi ce samedi le bruit sourd d'une forte explosion pourrait être entendu à proximité de l'ancien site de Giat Industries à Tarbes. L'entreprise va procéder à la neutralisation de 19 kilos de produits d'amorçage (du fulminate de mercure) qui étaient encore stockés dans les dépôts.
Avant l'explosion un signal de 3 coups brefs de corne de brume avertira de la mise à feu imminente. Après l’explosion, un long signal sonore de fin de tir retentira pour indiquer que l’opération a été concluante.

Le pétardement

C'est la méthode du pétardement qui a été choisie pour la destruction de ces explosifs. "Il s'agit de fulminate de mercure, nous précise Patrick Bourset, chef de projet environnement et immobilier chez GIAT Industries. Ce sont des produits d'amorçage utilisés dans la fabrication chez Giat Industries jusqu'à il y a une trentaine d'années. Ils avaient été conservés en cas de besoin. Aujourd'hui nous avons décidé de nous en débarrasser."

"L'opération va se dérouler dans une chambre de destruction spécialement aménagée, renforcée par des protections balistiques extérieures de 3m d’épaisseur latérale et de 2m de hauteur", explique l'entreprise dans un communiqué. "Ces protections sont constituées par des big-bags de sable d’1m³ (1,6 t de sable) disposés autour et au-dessus".

"Les produits à détruire seront apportés sur un chariot via un tunnel de cheminement de 87m de long constitué par des conteneurs maritimes renforcés et rigidifiés de la même façon que la chambre de destruction. Cette structure permettra de stopper les éclats. Le tir réalisé sera mis à feu à distance par une ligne électrique depuis un poste de contrôle situé en dehors des zones de danger".


Enfin précise le texte, "des caméras filaires directionnelles à 360° implantées à l’entrée du tunnel, dans le tunnel et dans la chambre de destruction, permettront de suivre l’opération en temps réel par retour vidéo et de visualiser le résultat de la destruction". 

Les riverains ont été alertés par courrier et un balisage complet a été installé sur la zone toute la journée pour interdire le passage.

L'ancien site de Giat Industries situé au bord de l'Adour à Tarbes est aujourd'hui la propriété de Nexter.