Eric Carrère aime photographier les paysages. Ce jeudi 28 septembre, il a pris en photo la lune passant devant le Pic du Midi. "Peu après le coucher de soleil, la lune apparaît à l'horizon et s'élève majestueusement au-dessus du Pic du Midi de Bigorre". Le lieu de la prise de vue a été décidé en fonction de la trajectoire de la lune, et cela arrive qu'une seule fois par an.

Eric Carrère vit à Pau (Pyrénées-Atlantique), photographe amateur depuis 2004, il partage ses clichés via son compte Facebook. "Je suis juste un papa qui voulait prendre en photo ses enfants. Ce n’est absolument pas mon métier, depuis 30 ans je suis cadre dans une société d’assurance et conseil en gestion de patrimoine", précise-t-il.

La photographie fait partie de mes nombreux hobbies comme le vélo, la randonnée et les plaisirs qu’offrent nos Pyrénées.

Eric Carrère

Sa dernière photo date de ce jeudi 28 septembre. "Un moment d'une rare intensité, ce soir, jeudi 28 septembre 2023, peu après le coucher de soleil, la lune apparaît à l'horizon et s'élève majestueusement au-dessus du Pic du Midi de Bigorre et de son célèbre observatoire ...( le pic se situe à 35 km environ du lieu de la prise de vue )Photo prise depuis le Soum de Groum ( alt 1870 m ) à quelques dizaines de minutes de marche du Col d'Aubisque. Très longue focale utilisée ( 1600 mm ). Rien n'a été laissé au hasard pour réaliser ce type de cliché. Le lieu a été décidé en fonction de la trajectoire de la lune, la météo à l'horizon semblait idéale. L'émotion fut à son comble, malgré tout, lorsque les évènements se déroulent exactement comme prévu. Une photo que j'ai un immense plaisir à partager avec vous sans attendre !"

Équipé de deux appareils photos professionnels hybrides, Eric Carrère nous raconte son périple pour immortaliser ce moment d'une rare intensité.

"Hier j’avais mes 2 appareils, un pour prendre les photos avec un téléobjectif et une focale très importante (100-500 mm) sur lequel on vient greffer un doubleur de focal. Cela permet de voir comme dans un télescope ou des jumelles puissantes. Et le deuxième appareil est pour filmer car l’idée est d’immortaliser la scène dans sa globalité".

"J’utilise des données scientifiques qui me permettent de savoir les heures de lever et de coucher du soleil et de la lune. Il existe aussi des données géographiques qui permettent de savoir exactement à un endroit précis où le Soleil et la Lune vont se lever mais surtout pour connaître la trajectoire de la lune dans le ciel".

Ma passion de la montagne et de la randonnée me permet de bien connaître le terrain.

Eric Carrère

"La photo ne m’a pas pris énormément de temps, les conditions étaient bonnes par rapport aux nuages et à l’horizon. Je suis monté jusqu’au col d’Aubisque, ensuite j’ai marché une demi-heure pour aller jusqu’au Soum de Grum. C’est précisément à cet endroit, géographiquement et scientifiquement que la Lune pouvait avoir cette trajectoire et longer le Pic du Midi de Bigorre".

"La Lune était magnifique mais l’objectif de la photo était de créer un jeu de perspective entre le Pic du Midi et la Lune. C’est ce que je recherche et ce qui me motive".

La trajectoire de la lune change tous les jours donc c’est tout un tas de paramètres, c’est un peu un jeu d’échecs avec la nature.

Eric Carrère

Concrètement, ce qui me plaît le plus, c’est de photographier les paysages.

Eric Carrère

"Une autre de mes passions est de photographier la nuit, la voie lactée. Cet été, on a eu des Perséides qui ont été fabuleuses. C’est l’occasion de dormir en montagne en altitude, avec l’aventure que cela génère et d’être émerveillé pendant des heures par ce spectacle".

J’ai l’impression de tutoyer l’univers, on ressent vraiment des choses, on est minuscule face à ce spectacle.

Eric Carrère

"Le stress et l’anxiété disparaissent, on fait corps avec la nature. La photo ne retranscrit que faiblement les émotions qui sont là-haut".