Montpellier et Alès : la mobilisation des Gilets Jaunes se termine dans les heurts et la violence

Ce samedi, l’acte 16 des Gilets Jaunes s’est déroulé tout au long de la journée. Dans le Gard à Alès, où près de 2.000 manifestants se sont réunis mais aussi à Montpellier, où la journée se termine dans la violence. 

Le 2 mars 2019, date de l'acte 16 de la mobilisation des Gilets Jaunes. A Montpellier, la situation s'est détériorée dès la fin de journée.
Le 2 mars 2019, date de l'acte 16 de la mobilisation des Gilets Jaunes. A Montpellier, la situation s'est détériorée dès la fin de journée. © S. Taponier / France 3 LR

Dès 14 heures, à Alès, dans le Gard, environ 2.000 Gilets Jaunes se sont rassemblés. Ils ont parcouru la ville, dans une ambiance bon enfant, avant de rejoindre la place des Martyrs-de-la-Résistance, puis la sous-préfecture et d’en repartir, via l’avenue du Général de Gaulle.
 
Les manifestants se sont rassemblés dans l'après-midi à Alès, dans une ambiance bon enfant.
Les manifestants se sont rassemblés dans l'après-midi à Alès, dans une ambiance bon enfant. © P. Pidoux / France 3 LR
A Alès, la manifestation a débuté dans le calme.
A Alès, la manifestation a débuté dans le calme. © P. Pidoux / France 3 LR
A Alès, les manifestants se sont réunis en début d'après-midi dans une ambiance bon enfant.
A Alès, les manifestants se sont réunis en début d'après-midi dans une ambiance bon enfant. © P. Pidoux / France 3 LR


Certains manifestants sont venus d'Ardèche, ou encore d'Apt... Réunis à Alès, leur colère est intacte et les revendications n'ont pas changé. 

Nous sommes prêts à faire de la route et des efforts, contrairement à ce que le Président de la République a dit, nous n'avons pas perdu le goût de l'effort.

Nous sommes des citoyens dans la rue depuis le 17 novembre, mais on ne se connaît pas ! Moi j'aime bien rencontrer les personnes qui partagent mes opinions.

Tout augmente et on ne s'en sort pas. Les fins de mois sont de plus en plus compliquées. On ne sait plus quoi faire.


Voici le reportage complet de Pauline Pidoux et Olivier Brachard.


En fin de journée, la tension monte

Puis aux alentours de 16 heures.. Les violences ont débuté à Alès, comme à Montpellier. Dès la fin de journée, le rassemblement a également été entâché par des scènes de violence. Les vitrines, les banques sont attaquées par plusieurs groupes d'individus. Notre journaliste était sur place.
 
durée de la vidéo: 00 min 09
Hérault: à Montpellier, l’acte 16 des Gilets Jaunes se termine dans les heurts et la violence ©France 3 LR

Sur cette vidéo, on peut voir les forces de l'ordre riposter.
 
durée de la vidéo: 00 min 08
Hérault : les forces de l'ordre lors de l’acte 16 des Gilets Jaunes ©France 3 LR
 

Interpellations dans les deux départements

A Alès, selon les services de la préfecture, 11 CRS ainsi que 4 policiers du Gard ont été blessés par des jets de pierres ou des billes d'acier. 11 interpellations ont eu lieu suite à ces violences.

A Montpellier, 7 interpellations ont eu lieu et le dernier bilan fait état de 8 blessés légers : 3 CRS et 5 policiers de la sécurité publique de Montpellier, dont un brûlé lègèrement par un jet de cocktail molotov.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société violence faits divers police sécurité justice politique emmanuel macron
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter