Cet article date de plus de 4 ans

30 communes de l'Hérault reconnues en état de catastrophe naturelle

L'Etat vient de reconnaître des épisodes de catastrophe naturelle dans l'Hérault entre janvier et septembre 2016. Il s'agit de mouvements de terrain dus à la sécheresse des sols. 30 communes sont concernées.
L’arrêté interministériel du 25 juillet, publié au journal officiel du 1er septembre 2017, a reconnu l'état de catastrophe naturelle pour la  commune suivante :

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse et la réhydratation des sols » du 1er janvier 2016 au 30 septembre 2016 les communes de Clapiers, Espondeilhan, Fabrègues, Florensac, Grabels, Laverune, Minerve, Mireval, Montpellier, Murviel- Les- Montpellier, Pézenas et Pouzolles.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse et la réhydratation des sols » du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016 les communes de Sérignan et Teyran.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse et la réhydratation des sols » du 1er avril 2016 au 30 septembre 2016 les communes d'Abeilhan, Loupian, Murviel-Les-Béziers, Poussan, Saint-Félix-de-Lodez, Servian, Villeuneuve-lès- Maguelone et Villeveyrac.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse et la réhydratation des sols » du 1er avril 2016 au 31 décembre 2016 la commune de Vendres.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse et la réhydratation des sols » du 1er juillet 2016 au 30 septembre 2016 les communes de Cessenon sur Orb, Fouzilhon, Jacou, Juvignac, Magalas, Nissan-Les-Enserune, Pomérols et Saint-Jean- de-Védas.

- au titre de « mouvements de terrain » du 13 octobre 2016 au 14 octobre 2016 la commune de Loupian.

Les déclarations doivent être faites rapidement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo intempéries environnement société