Affaire Gilles d'Ettore : le directeur d'Eiffage va sortir de prison après avoir payé une caution de 50 000 euros

Soupçonné de corruption, Thyl Z. avait été incarcéré à la prison de Villeneuve-les-Maguelone le 30 mars dernier. Ce jeudi 11 avril 2024, la cour d'appel de Montpellier a accepté sa demande de remise en liberté.

Après avoir payé 50 000 euros de cautionnement, Thyl Z., le directeur régional de la société Eiffage-Route pour le Languedoc-Roussillon, lié à l'affaire Gilles d'Ettore sera à nouveau libre. C'est la décision rendue par la cour d'appel de Montpellier ce jeudi 11 avril 2024.

Incarcéré pour corruption

L'homme avait été incarcéré pour corruption, pour avoir payé la véranda de la voyante Sophia M, probablement poussé par le maire Gilles d'Ettore, à l'aide des fonds de la société Eiffage, à hauteur de 45 000 euros TTC.

Mardi 9 avril 2024, le directeur régional d'Eiffage avait demandé sa remise en liberté devant la chambre d'instruction de la cour d'appel de Montpellier.

Remise en liberté

Ce jeudi 11 avril 2024, la cour d'appel de Montpellier a rendu sa décision : Thyl Z. ne sera plus emprisonné.

"Je trouve cette décision très juste, son placement en détention provisoire était disproportionné par rapport aux faits qu'on lui reproche et qu’il a reconnus", exprime avec soulagement son avocat Maître Marc Gallix. 

C'est une décision un peu exceptionnelle. On n'était pas du tout certains d'obtenir sa libération.

Maître Marc Gallix

50 000 euros

Pour appuyer cette demande de remise en liberté, l'avocat a proposé à son client de soumettre sa libération à un cautionnement libératoire de 50 000 euros.

Proposition qui a été acceptée par les magistrats de Montpellier. Thyl Z. sera donc libéré lorsqu'il aura payé cette somme, "ce qu'il devrait faire aujourd'hui", a précisé son avocat.

La liberté n'a pas de prix ! Et comme ils ont les moyens, je leur ai proposé cette solution.

Maître Marc Gallix

La somme devrait notamment servir à rembourser le préjudice de la véranda payée avec les fonds de la société Eiffage ainsi que les frais de justice.

Contrôle judiciaire

Placé sous contrôle judiciaire, Thyl Z. sera logé chez un ami dans le département du Calvados et interdit de tout contact avec les personnes proches du dossier.

Prochaine échéance pour le directeur régional d'Eiffage, son audition avec le juge d'instruction de Béziers en charge de l'affaire. Son avocat espère qu'il sera entendu le "plus rapidement possible, pour espérer son retour dans la région".

Rejet de remise en liberté

La voyante et médium Sophia M. et le maire d'Agde Gilles d'Ettore avaient eux aussi demandé leur remise en liberté. Pour tous les deux, leurs demandes avaient été rejetées par la cour d'appel de Montpellier.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité