L'arnaque des “bitumeurs irlandais” repérée près de Pézenas dans l'Hérault, dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales

Bitume - illustrations - 2018 / © Max PPP
Bitume - illustrations - 2018 / © Max PPP

Ce sont les gendarmes qui mettent en garde contre cette escroquerie. Il s'agit de proposer un enrobé pour une allée par exemple, à un prix supposé attractif mais qui se révèle exorbitant une fois le travail commencé. Les "bitumeurs irlandais" sévissent aussi dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales.

Par Carine Alazet

Le nom peut prêter à sourire mais l'arnaque est bien réelle.

Et les gendarmes appellent à la vigilance: les «bitumeurs irlandais» "ont frappé dernièrement dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales", explique la gendarmerie de l'Hérault sur les réseaux sociaux.

Selon le commentaire d'une internaute, les "bitumeurs irlandais" sont venus à Lézignan-la-Cèbe, près de Pézenas dans l'Hérault, la semaine du 4 novembre.
 

Un mode opératoire aussi simple qu'efficace


"Un homme avec un fort accent anglo-saxon" - d'où le nom de "bitumeurs irlandais" - se présente chez des particuliers ou des professionnels "en proposant à un prix très attractif un enrobé pour un chemin ou une surface".

Pour expliquer sa proposition et surtout ce "tarif avantageux", l'homme prétexte que c’est "pour ne pas gâcher un surplus de goudron d’un chantier voisin".

Sans attendre d’accord ni de signature de devis, un camion et des ouvriers arrivent et commencent l’étalage. Le goudron est de piètre qualité et le prix réclamé peut parfois atteindre la coquette somme de 4000 €, racontent les gendarmes.

La gendarmerie met donc en garde contre cette arnaque qui sévit régulièrement sur le territoire depuis plusieurs années et donne les conseils suivants : 

- Ne répondez pas à ces tentatives d’escroquerie
- Notez des informations pouvant aider l’enquête tels que n° de plaque minéralogique ou information sur les personnes. 
- Contactez le 17.

 

Sur le même sujet

Les + Lus