Béziers : le centre pénitentiaire du Gasquinoy fête ses 10 ans

Béziers (Hérault) - un couloir de cellules dans la prison du Gasquinoy - 2019. / © F3 LR
Béziers (Hérault) - un couloir de cellules dans la prison du Gasquinoy - 2019. / © F3 LR

A Béziers, il y a 10 ans, la maison d'arrêt du Gasquinoy ouvrait ses portes et la prison du centre-ville datant du XIXe siècke était désaffectée. A l'occasion de cet anniversaire, la direction organisait une visite guidée. Reportage.

Par Fabrice Dubault


De l'ancienne maison d'arrêt du centre-ville de Béziers,  il ne reste plus qu'une porte symbolique… témoin d'un passé révolu. Car depuis 10 ans, c'est un monstre de béton, une construction moderne qui fait office de centre pénitentiaire.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en 2009, la vie des détenus et des personnels a bien changé avec l'ouverture de la prison du Gasquinoy.
 
Béziers (Hérault) - cette porte symbolique est celle de l'ancienne prison du centre-ville datant de 1880 - 2019. / © F3 LR
Béziers (Hérault) - cette porte symbolique est celle de l'ancienne prison du centre-ville datant de 1880 - 2019. / © F3 LR

Construite en 1880, l'ancienne maison d'arrêt de Béziers abritait une centaine de détenus pour 20 surveillants. Et les dernières années, dans des conditions de sécurité et d'hygiène souvent difficiles. Les prisonniers étaient au moins 3 par petite cellule.

Aujourd'hui, la population carcérale a été multipliée par 10, avec plus de 1.000 détenus, (1.077 en novembre) pour une prison construite pour 810 places. 114 d'entre eux n'ont d'autres choix que de dormir sur un matelas à même le sol.

Heureusement, les avancées technologiques ont changé la vie en prison. Il y a moins de tentatives de suicide, moins d'attaques de surveillants, notamment pour les peines longues et un cadre de vie et de travail plus agréable.
 

Sur le même sujet

Les + Lus