Béziers : un homme ivre et armé menace un père de famille dans la cour d'une école

Béziers (Hérault) - l'école maternelle Jean Jaurès- archives / © google street view
Béziers (Hérault) - l'école maternelle Jean Jaurès- archives / © google street view

La scène se passe ce jeudi vers 8h40 sur le parking d'une école maternelle de Béziers, dans l'Hérault. Un père de famille ivre et muni d'une arme de poing menace un autre parent d'élève. Les 2 hommes se battent et l'assaillant prend la fuite. Il a été interpellé par la police au centre hospitalier.

Par Fabrice Dubault


Un homme ivre et armé qui se trouvait sur le parking administratif de l'école maternelle Jean Jaurès de Béziers a attaqué un père de famille, le menaçant avec son arme. Les 2 hommes se sont battus dans l'établissement mais les enfants étaient alors tous dans les classes et ils n'ont donc rien vu du spectacle.
On ignore pour l'instant les raisons de cette agression.

Finalement, l'homme armé âgé de 45 ans s'est enfui. 2 employés d'accueil de l'école, des ATSEM, ont assisté aux faits.

La police a rapidement mis en place un dispositif pour retrouver le forcené.

Selon nos confrères de France bleu Hérault, l'homme a finalement été interpellé aux Urgences de l'hôpital où il s'était rendu pour se faire soigner après la bagarre. Il était complètement ivre et a été placé en cellule de dégrisement.

La personne qui l'accompagnait a également été placée en garde à vue.
 

L'assaillant n'était pas armé


Dans un communiqué en date du 17 janvier, le procureur de la République de Béziers a précisé les faits et témoignages.

En l'état des investigations :
  • il est avéré que les deux hommes avaient été les compagnons successifs de la même femme
  • les faits n'ont pas été commis à l'intérieur de l'enceinte scolaire mais sur le parking administratif adjacent, après que l'enfant ait été déposé à l'école
  • aucune arme à feu n'a été retrouvée, ni même vue par les témoins entendus.

Les 2 hommes sont déjà connus par la justice dans le cadre de plusieurs condamnations.

À l'issue des investigations, le parquet de Béziers a décidé de poursuivre les deux protagonistes du chef de violences commises à proximité d'un établissement scolaire, délit faisant encourir une peine maximale de trois ans d'emprisonnement.
Ils seront jugés par le tribunal correctionnel de Béziers le 24 juin 2020 à 8h30.
 

Sur le même sujet

Les + Lus