Béziers : le projet de rachat du groupe de transport frigorifique TMF fait réagir l'Autorité de la concurrence

La société TMF basée dans l'Hérault, près de Béziers, compte 500 salariés. Son projet de rachat par un leader européen de la logistique, Primever, appartenant aux groupes STEF et Olano pousse l'Autorité de la concurrence à ouvrir une enquête pour consulter les acteurs du secteur.
Camions du Groupe TMF de Béziers - Archives.
Camions du Groupe TMF de Béziers - Archives. © TMF

L'Autorité de la concurrence a lancé une consultation du marché du transport frigorifique en vue du rachat de l'entreprise française TMF, basée à Béziers, par le réseau Primever, filiale du géant européen Stef et par la société Olano.

"L'Autorité de la concurrence examine un projet de concentration aux termes de laquelle la société STEF, via sa filiale Primever, envisage d'acquérir, avec la société Olano, le contrôle conjoint du groupe TMF", a indiqué l'Autorité.

Le groupe Stef a précisé que l'opération était "initiée par le Groupe Olano et Primever" et qu'il n'avait été cité par l'Autorité que parce qu'il détenait 40% de Primever, spécialiste du transport de fruits et légumes.

TMF à Béziers, c'est 500 emplois et 250 camions

Primever compte reprendre TMF, qui emploie 500 salariés et fait rouler 250 camions à remorques frigorifiques. L'entreprise biterroise sollicitée par France 3 n'a pas souhaité commenter ce projet de rachat, ni la consultation lancée par l'Autorité de la concurrence.

Rien n'a filtré non plus sur les conséquences sociales de cette vente éventuelle...

L'Autorité s'interroge sur "la pertinence des segmentations qui sont actuellement retenues par sa pratique décisionnelle" ainsi que sur "la dimension géographique de ces marchés", et a lancé une consultation auprès des acteurs du marché, ouverte jusqu'au 27 août.
Primever, filiale de Stef et du transporteur agenais Satar, s'est allié à Olano, un groupe familial basé à Saint-Jean-de-Luz avec lequel Stef partage déjà des activités en Espagne.

Stef, leader européen de la logistique sous température contrôlée avec ses 19.000 salariés, a enregistré un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros au premier semestre 2021 (+9,8% sur un an).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie emploi entreprises