Covid. Beaucaire, Béziers : ces maires qui critiquent l’extension du pass sanitaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.L.

Le premier magistrat de Beaucaire, dans le Gard, a annoncé ce vendredi renoncer à organiser deux événements de septembre dont l’accès aurait été soumis au pass sanitaire. Le porte-parole du Rassemblement National en profite pour dénoncer "les délires gouvernementaux actuels".

C’est "avec regret" que la municipalité gardoise de Beaucaire a annoncé ce vendredi l’annulation de ses événements de la rentrée : une foire prévue le 5 septembre et un week-end de l’agriculture la semaine suivante. En cause : la mise en place du pass sanitaire sur ces manifestations attirant "chaque année des milliers de visiteurs", que la collectivité n’estime "pas techniquement tenable".

Le QR code qui atteste d’une vaccination, d’un test négatif ou d’un rétablissement de la maladie est d’ores et déjà nécessaire pour accéder aux événements et lieux rassemblant plus de 50 personnes. Une jauge qui devrait être supprimée à partir de lundi. Le pass devrait être exigé dès le premier visiteur notamment dans les établissements culturels, mais aussi les restaurants, les cafés, les transports en longue distance et les hôpitaux sous certaines conditions.

Des mesures que le maire Rassemblement National de la ville, Julien Sanchez, qualifie de "délires gouvernementaux" et d’"improvisation aussi permanente que consternante". Il déplore "les effets de ces décisions nationales sur l’activité économique" et dénonce "l’aberration d’un pass sanitaire pour aller par exemple prendre son café ou déjeuner en terrasse."

La police municipale aura mieux à faire que de procéder à des contrôles de pass sanitaire sur les terrasses des commerces et laissera l’État se débrouiller en la matière.

Mairie de Beaucaire

Sur ce point, même conclusion à Béziers. Son maire, proche du RN, a estimé cette semaine au micro de France Bleu Hérault que ces mesures sont "inapplicables concrètement". "Qui va aller vérifier ?, s’est interrogé Robert Ménart. Vous croyez que je vais envoyer la police municipale pour vérifier que sur les quatre personnes à cette table, il n’y en aurait pas un, par hasard, qui n’aurait pas son pass sanitaire ?" L’élu s’est dit pour autant "un fervent adepte du pass sanitaire", dont il a assuré que "c’est le prix à payer pour avoir une vie normale". Temps fort de la saison estivale biterroise, la Feria 2021, notamment, fait partie des événements soumis à la présentation de ladite attestation

La loi qui établit l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire de certaines profession, publiée vendredi au Journal officiel, vise à endiguer une recrudescence de la pandémie de Covid-19. Le taux d'incidence hebdomadaire atteint désormais 588 cas pour 100.000 habitants dans l'Hérault, et 393 dans le Gard, selon Santé Publique France. Deux données en augmentation ces dernières semaines.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité