Béziers : un important trafic de stupéfiants démantelé

Les gendarmes de Valras-Plage et de Béziers ont démantelé un trafic de stupéfiants à Béziers. Une importante quantité de drogue ainsi que plusieurs dizaines de milliers d’euros en espèces ont été saisis. 6 personnes ont été interpellées, elles seront jugées en comparution immédiate ce lundi.

1618 g de cocaïne, 998 g d’amphétamines, 44 g d'or, 150 g de cannabis, 222 plants de cannabis et un fourgon évalué à 19000 € ont été saisis lors des perquisitions - 20 décembre 2019
1618 g de cocaïne, 998 g d’amphétamines, 44 g d'or, 150 g de cannabis, 222 plants de cannabis et un fourgon évalué à 19000 € ont été saisis lors des perquisitions - 20 décembre 2019 © Gendarmerie de Béziers

7 mois d’enquête et 6 interpellations


Après plus de 7 mois d’enquête, les gendarmes de Béziers et de Valras-Plage ont démantelé un important trafic de drogue implanté sur Béziers et ses alentours.
Cette enquête a permis, mardi 17 décembre au soir, l’interpellation de six personnes, 5 hommes et 1 femme, sur les communes de Béziers, Valras-Plage et Coursan. Ces six personnes ont été placées en garde à vue.
 

Plus de 120 000 euros saisis


Au cours des perquisitions, les gendarmes ont saisi 1618 g de cocaïne, 998 g d’amphétamines, 44 g d'or, 150 g de cannabis, 222 plants de cannabis et un fourgon évalué à 19000 €, ainsi que près de 62 000 € en espèces auxquels s'ajoutent 63000 euros saisis sur les comptes bancaires du principal mis en cause après autorisation du juge des libertés et de la détention.

Un nombre important de personnels a été déployé pour la phase d'interpellation ainsi que la phase d'enquête : 15 militaires de la brigade territoriale autonome de Valras-Plage, 11 personnels de la brigade de recherches de Béziers, 12 du PSIG de Béziers, 3 maîtres de chiens (2 du GGD 34, 1 du GGD 11), 2 officiers de la compagnie de Béziers.

10 ans de prison et 7 500 000 euros d'amende

A l’issue de leur garde à vue, les six personnes vont être jugées en comparution immédiate ce lundi 23 décembre à 14 heures. D’ici là, le juge des libertés et de la détention a ordonné le placement en détention provisoire de trois d’entre eux et le placement sous contrôle judiciaire des trois autres.

Ils encourent les peines maximales de 10 ans d'emprisonnement et 7 500 000 euros d'amende.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic économie drogue faits divers prison justice société finances