Béziers : un homme qui venait d'échapper à une escorte de police le conduisant en prison est pris en stop par des policiers de la BAC

Publié le

L'histoire est digne d'un gag ou d'une caméra cachée pour la télévision mais elle est bien réelle. L'action se passe à Béziers, le mardi 17 janvier 2023. Un condamné récidiviste que l'on convoyait vers la prison a réussi à s'enfuir, il tente alors de faire de l'auto-stop mais la voiture qui s'arrête est celle des policiers. Il écope ainsi de 6 mois de prison supplémentaires pour évasion.

Mardi dernier, un homme de 22 ans qui était sorti de détention en novembre 2022, est de nouveau interpellé en exécution d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une autre condamnation à 18 mois d’emprisonnement.

Il est alors présenté le jour même, au magistrat de permanence du parquet de Béziers qui met à exécution cette condamnation en ordonnant de le conduire immédiatement au centre pénitentiaire.

Une évasion puis une tentative de fuite en quelques minutes

Arrivé devant la porte du centre pénitentiaire, l'homme parvient à retirer ses menottes, s'extraire du véhicule des policiers et s'enfuir en courant. Bref, il s'évade.

Quelques minutes plus tard, il tente de se faire prendre en stop par un véhicule. Pas de chance pour lui, la voiture est en fait une patrouille de police de la BAC du commissariat de Béziers qui, alertée de l'évasion du jeune homme, était en train de se rendre sur les lieux.

Après une nouvelle tentative de fuite, il est rapidement maîtrisé et placé en garde à vue. L'aspirant fugitif est à nouveau présenté le lendemain devant le même magistrat du parquet qui décide de le faire juger l'après-midi même, en comparution immédiate, pour évasion.

Il a juste expliqué à la barre qu'il voulait revoir sa famille avant de retourner en prison.

Le tribunal correctionnel de Béziers l'a condamné à six mois d'emprisonnement supplémentaires, avec mandat de dépôt. Cette fois-ci, trois policiers l’ont à nouveau escorté jusqu'au centre pénitentiaire où il est désormais incarcéré.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité