DROGUE. Plus d'un kilo de cocaïne jeté par la fenêtre lors d'une perquisition, un jeune homme condamné à 4 ans de prison

Déjà mis en examen pour séquestration et extorsion avec arme en bande organisée par un magistrat d'Aix-en-Provence, un jeune Héraultais récidiviste vient d'être condamné à plusieurs années de prison. La police avait découvert 1,4kg de cocaïne à son domicile de Lignan-sur-Orb, lors d'une perquisition en décembre dernier.

Un jeune homme de 23 ans, résidant à Lignan-sur-Orb, au nord de Béziers, vient d'être condamné à 4 ans et demi de prison et 15 000€ d'amende. Quatre ans pour détention, acquisition et usage de stupéfiants et six mois de plus pour la révocation d'un sursis d'une peine antérieure. L'homme était en récidive.

Mais un autre procès l'attend.

Deux affaires en une

À l'aube du 6 décembre 2023, dans la commune de Lignan-sur-Orb, la brigade de répression du banditisme de Marseille effectue une perquisition au domicile d'un homme âgé de 23 ans.

La BRB agit dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet d'Aix-en-Provence des chefs de séquestration et d’extorsion avec arme en bande organisée.

À l'arrivée des policiers, l'homme jette par la fenêtre un sac contenant plus de 1,4 kilo de cocaïne conditionnée pour l'essentiel en petites doses prêtes à la vente, d’une valeur marchande totale d'environ 98 000€. Les enquêteurs découvrent également plus de 9 000€ en espèces, 100 grammes de résine de cannabis et une balance de précision.

Une première garde à vue à Aix-en-Provence

L'homme est d'abord placé en garde à vue dans le cadre de la procédure d'Aix-en-Provence, puis présenté à un magistrat instructeur qui le met en examen le 8 décembre, pour participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime. Il est relâché et placé sous contrôle judiciaire.

Le parquet de Béziers reprend alors la main concernant la découverte des stupéfiants lors de la perquisition du 6 décembre 2023, à Lignan-sur-Orb.

Une seconde garde à vue à Béziers

L'homme est donc placé en garde à vue, le 26 février 2024, par les militaires de la gendarmerie de Murviel-lès-Béziers. Lors de l'interrogatoire, il affirme qu'il détenait la cocaïne et une grande partie de l'argent pour le compte d'un individu dont il dit ne connaître que le prénom. Il nie toute participation active à un trafic.

Le parquet de Béziers décide de le faire juger en comparution immédiate. Dans l'attente, il est placé en détention provisoire, le 28 février 2024, à l'issue de sa garde à vue.

Quatre ans de prison

Il est finalement jugé par le tribunal correctionnel de Béziers le 18 avril 2024, pour détention, acquisition et usage de stupéfiants, en récidive légale. À l'audience, il maintient sa position et ces affirmations.

Le tribunal l’a condamné à 4 ans d'emprisonnement, en ajoutant la révocation de 6 mois de prison d'un précédent sursis, avec maintien en détention. Il a également écopé d'une amende de 15 000€ et d'une interdiction de séjourner en Occitanie pendant 3 ans. Par ailleurs, l'argent saisi lors de la perquisition (9 000€) a été confisqué en totalité.

Un récidiviste et un nouveau procès

L'homme de 23 ans a déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment pour conduite sous l'emprise de stupéfiants et détention de drogue.

Concernant sa mise en examen du 8 décembre 2023, pour association de malfaiteurs dans le cadre de la procédure d'Aix-en-Provence, elle devrait le mener à nouveau devant un tribunal dans les mois à venir.