Femme percutée et tuée à Béziers : le chauffeur ivre mis en examen pour assassinat est incarcéré

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon
Béziers (Hérault) - le parking où une femme de 49 ans a été tuée, percutée à vive allure pour une voiture - décembre 2021
Béziers (Hérault) - le parking où une femme de 49 ans a été tuée, percutée à vive allure pour une voiture - décembre 2021 © FTV F.Dubault

En fin d'après-midi, lundi 27 décembre 2021, le parquet de Béziers a ordonné la présentation de l'auteur présumé de l'homicide et du passager devant un magistrat instructeur du tribunal judiciaire de Béziers. Le conducteur est mis en examen pour assassinat, délit de fuite et conduite en état alcoolique en récidive.

Un automobiliste a fauché une quadragénaire à Béziers, sur un parking, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h50 du matin. La victime, âgée de 49 ans, mère de deux enfants, domiciliée à Peyrolles-en-Provence (13), est décédée sur le coup. Après la collision, le conducteur qui était accompagné d'un passager, a pris la fuite. Mais ivre, il s'est vite retrouvé au fossé, environ 200 mètres plus loin.

La victime aurait eu 49 ans le 27 décembre

La victime était venue fêter l'anniversaire d'un ami avec plusieurs autres personnes dans le restaurant La cour des miracles, situé au sein de l'établissement Béziers Plage. Elle ne connaissait pas les deux hommes mis en cause et ne semble avoir eu aucun contact particulier avec eux au cours de la soirée. 

Les deux individus, conducteur et passager, ont été interpellés par les policiers du commissariat de Béziers et placés en garde à vue.

 "Le conducteur du véhicule et son passager se seraient battus à la fermeture de l'établissement avec un autre groupe de clients, provoquant ainsi l'intervention des agents de sécurité. Le conducteur aurait alors proféré des menaces de mort avant de prendre le volant de son véhicule, accompagné du passager. Des témoins affirment que le conducteur aurait alors manœuvré de manière à percuter volontairement la victime à pleine vitesse, avant de prendre la fuite" indique Raphaël Balland, Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Béziers.

Il s'agirait donc d'un acte intentionnel commis "à grande vitesse".

Les deux hommes s’étaient fortement alcoolisés au cours de la soirée. Le passager, âgé de 29 ans, domicilié à La Grande-Motte, présentait un taux de 0,89 mg d'alcool par litre d'air expiré au moment de son interpellation.

Le conducteur présumé, âgé de 46 ans, domicilié à Béziers, présentait encore un taux élevé de 0,72 mg d'alcool par litre d'air expiré le dimanche matin à 10 h. Il a avoué être aussi sous l'emprise de drogue.

Récidives et mémoires défaillantes

Devant les policiers du commissariat de Béziers, les deux hommes ont tous les deux affirmé n'avoir aucun souvenir précis des faits en raison de leur alcoolisation massive débutée avant même d'arriver au restaurant de Béziers, par la consommation d'une première bouteille de vodka à Montpellier où ils s'étaient d'abord retrouvés, puis de deux autres bouteilles de vodka au sein du restaurant.   

À l'issue de sa garde à vue, le conducteur demandait pardon, se disant conscient d'avoir fait « une grosse bêtise ».

Le procureur retient la préméditation de l'acte

Mis en examen des chefs d'assassinat, de délit de fuite et de conduite en état alcoolique en récidive légale, le conducteur présumé est placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

"La qualification d'assassinat retenue en l'état des investigations s'explique par les propos menaçants qu'aurait tenu le présumé conducteur avant d'aller récupérer son véhicule et de revenir sur place à grande vitesse, caractérisant ainsi une possible préméditation de son intention criminelle" précise le procureur de Béziers. 

Son casier judiciaire porte mention de 13 condamnations, la plus récente pour récidive de conduite en état alcoolique prononcée en mars 2019. Il avait déjà été condamné pour des faits de violences, mais commis il y a plus de 20 ans.

La peine maximale encourue en cas de condamnation pour assassinat est la réclusion criminelle à perpétuité.

S'agissant du passager présumé, il est mis en examen du chef de complicité de délit de fuite, les policiers ayant constaté qu'il était au volant du véhicule pour aider son ami à le sortir du fossé dans lequel il était tombé postérieurement aux faits.

Son casier judiciaire porte mention de 4 condamnations, uniquement pour des délits routiers, dont trois pour conduite en état alcoolique.
Il a été placé sous contrôle judiciaire avec plusieurs interdictions notamment celles de se rendre à Béziers, de fréquenter des débits de boissons, d'entrer en contact avec des témoins et de quitter le territoire national.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.