Cet article date de plus de 4 ans

Feria de Béziers : aucune oreille au cours d'une décevante corrida

Pour la troisième corrida de la feria de Béziers qui a réuni lundi au cartel Manuel Escribano, David Mora et Mehdi Savalli, aucune oreille n'est venue récompenser les combats du jour.
Béziers (Hérault) - Mehdi Savalli - 16 août 2015.
Béziers (Hérault) - Mehdi Savalli - 16 août 2015. © maxppp
Le résultat particulièrement décevant de ce rendez-vous est dû au comportement du bétail de Victorino Martin dont la venue était cependant la nouveauté de cette feria et l'un des attraits majeurs du week-end.
Correctement présenté, le lot a singulièrement pêché par le manque navrant de solidité de plusieurs pensionnaires de l'élevage et par le peu de charges de la majorité des toros sortis en piste.

Après une première faena en relief, Manuel Escribano a tenté devant le toro le plus solide du jour de proposer un deuxième combat relevé, mais ses efforts, devant un adversaire sans moteur, ont été vains.

L'après-midi a été sombre pour David Mora. Ayant d'abord affronté un toro dépourvu de force, le maestro madrilène a eu à se mesurer à un adversaire violent et dangereux.
Le combat a été intense mais la maladresse du torero avec l'épée a été désolante.

Avec Mehdi Savalli enfin, le public de Béziers a retrouvé l'un des matadors qu'il soutient avec le plus d'énergie. Caractéristique que Mehdi Savalli a également déployée dans ses deux combats et dans chaque compartiment de la lidia, mais sans résultat très convaincant.

Arènes de Béziers : troisième corrida de la feria

Manuel Escribano: silence et un avis avec silence
David Mora: silence et deux avis avec bronca
Mehdi Savalli: silence et applaudissements
Bétail: toros de Victorino Martin manquant de solidité et aux charges très réduites. Un lot a été particulièrement décevant
Temps: ciel clairsemé
Entrée: 6.000 spectateurs
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féria de béziers culture tauromachie tradition sorties et loisirs tourisme économie