• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La crèche de Ménard devant le tribunal administratif de Montpellier

La crèche de Noël à la mairie de Béziers - archives / © France3LR
La crèche de Noël à la mairie de Béziers - archives / © France3LR

Le tribunal administratif de Montpellier saisi par un membre du parti de gauche et la ligue des droits de l'homme a rejeté la demande de retrait de la crèche installée dans le hall de la mairie de Béziers.

Par Laurence Creusot

L'audience a lieu ce matin au tribunal administratif de Montpellier.
La ligue des droits de l'homme et David Garcia du Front de gauche habitant à Béziers avaient  déposé en référé un recours en suspension le 10 décembre.
Il s'agit de demander l'enlèvement de la crèche de la nativité installée dans le hall de l Hôtel de Ville de Béziers.

Me Sophie Mazas présidente de la LDH défend le dossier. Il s'agit pour elle de préserver la neutralité d'un lieu public.
Elle a invoqué ce matin le respect de la loi de 1905 et de la séparation de l'Eglise et de l'Etat.
Pour l'avocate de la mairie de Béziers Me Hiault Spitzer : une crèche n'est pas un emblème de la religion. "La croix oui, le foulard oui, une crèche non."
Il s'agit simplement d'un objet culturel.

Les deux thèses s'affrontaient devant le tribunal administratif de Montpellier. 
A 14 h 00 le tribunal a décidé de rejeter la demande de la ligue des droits de l'homme.
la crèche de Béziers devant le tribunal administratif
Reportage L.Beaumel/ F.Jobard

La décision du tribunal est intervenue à 14 h 00. Le tribunal rejette la demande d'enlèvement de la crèche sous 24 h 00.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus