Une centaine de personnes pour la marche blanche en hommage aux 2 femmes tuées à Béziers

Publié le Mis à jour le

En tête de cortège à Béziers pour la marche blanche, une banderole "Stop aux féminicides, stop aux violences conjugales". Ce rassemblement était organisé ce jeudi matin en mémoire et en hommage aux 2 femmes tuées samedi et lundi dernier.

10h, ce jeudi matin, une marche blanche citoyenne était organisée à Béziers contre les féminicides et plus généralement contre les violences faites aux femmes.

Un hommage aussi a 2 trentenaires retrouvées mortes il y a quelques jours. L'une, mère de 2 enfants, étranglée puis étouffée chez elle par son ex-compagnon, l'autre retrouvée décédée dans un parc de la ville après avoir été battue à mort.

Le cortège parti du commissariat de police s'est s'arrêté à proximité des deux lieux des crimes pour déposer des roses blanches : d'abord boulevard Clémenceau, là où Claire, 37 ans, a été assassinée par son ancien conjoint lundi 16 mai, puis en bas des allées Paul Riquet, au Plateau des Poètes, où une femme de 32 ans a été massacrée le week-end dernier.

Une minute de silence à chaque fois en mémoire des victimes.

"Il faut éduquer les citoyens"

Pour les associations, collectifs et citoyens présents, trop de femmes meurent chaque année en France sous les coups d'un mari, d'un conjoint, d'un ex ou d'un homme.

C'est un problème qu'il faut prendre à bras-le-corps. Il faut que l'école, les familles, la société éduquent les jeunes, les garçons et que les filles n'aient plus peur.

Chantal Lapuerta, responsable du collectif "Les Simone veillent".

Plusieurs personnalités publiques, notamment des élus, étaient présentes à Béziers. Mais elles étaient appelées à rester en fin de cortège.

Depuis le début de l'année, 54 cas de féminicides ont été recensés en France, c'est plus qu'en 2021 à la même période.