Bientôt cinq nouvelles casernes de pompiers dans l'Hérault

Montpellier, Béziers, Bessan et Nissan-lez-Ensérune. Les sapeurs-pompiers de l'Hérault vont se déployer dans 5 nouvelles casernes. Objectif : gagner en efficacité en raccourcissant les délais d'intervention. Des professionnels très impliqués dans la gestion de la crise sanitaire.

1.556 interventions Covid pour les pompiers de l'Hérault en 2020. Hôpital Lapeyronie. 08/2020.
1.556 interventions Covid pour les pompiers de l'Hérault en 2020. Hôpital Lapeyronie. 08/2020. © Michael Esdourrubailh/Max PPP

Moins d'incendies et d'accidents routiers grâce au confinement mais beaucoup plus d'aide aux personnes puisque les sapeurs-pompiers sont un maillon important pour le transport des malades du Covid vers les hôpitaux mais aussi pour le dépistage et depuis peu pour la vaccination.
Cette année 2020 n'a décidément pas été ordinaire non plus pour les sapeurs-pompiers de l'Hérault. Mais ils devraient compter prochainement avec 5 nouvelles casernes, dont deux à Montpellier, pour accomplir plus sereinement leurs missions de secours.

Deux nouvelles casernes à Montpellier

A Montpellier, on l'annonçait depuis quelques mois avec la cession d'un terrain par la municipalité à Près-d'Arènes. Le projet de nouvelle caserne au sud de la ville commence à prendre forme. Pour un coût annoncé de 5 millions d'euros. Elle devrait même être un centre de secours "modèle" qui tend à l'autonomie énergetique, avec panneaux solaires et récupération des eaux de pluie. On parle aussi d'ambulances électriques.

Quant au deuxième projet montpelliérain, le terrain n'est pas encore acquis mais le principe est acté : une 4ème caserne devrait voir le jour prochainement au nord de la ville cette fois, du côté de Clapiers, une zone très boisée où le risque d'incendie est particulièrement important.

Deux nouvelles structures réclamées depuis longtemps par les professionnels du feu qui sont actuellement répartis dans deux casernes seulement à Montpellier : le centre de secours Jean Guizonier à l'ouest, dans le quartier de la Mosson et le centre de secours Max Dormoy, à l'est dans le quartier du Millénaire. Ces deux nouvelles casernes devraient permettre d'assurer des secours plus rapides aux quatre coins de la préfecture de l'Hérault.

3 autres casernes de pompiers à l'ouest de Montpellier

Une nouvelle caserne à Béziers et deux autres, une à l'est de Béziers à Bessan et l'autre à l'ouest à Nissan-lez-Ensérune. Ce qui devrait porter à 72 le nombre de postes de secours dans l'Hérault. Plus deux chantiers de rénovation prévus : dans le Biterrois toujours, l'extension de la caserne de Cazouls-les-Béziers et au nord de Montpellier, la caserne de Ganges doit être à la fois agrandie et rénovée.

Les pompiers de l'Hérault très impliqués dans la crise sanitaire

Dès le début de la pandémie de Covid, ils ont assuré de trop nombreux transferts de malades vers les structures hospitalières. Puis ils ont développé le dépistage en prenant en charge des drives dans l'Hérault ou en renforçant les équipes sanitaires. Enfin, ils participent maintenant activement à la campagne de vaccination, notamment en prenant en charge trois centres.
Vailhauquès, où est implanté le Service Départemental d'Incendie et de Secours, mais aussi dans les Hauts-Cantons de l'Hérault à Saint-Pons-de-Thomières et dans le Minervois à Olonzac.

Le centre de dépistage Covid géré par les pompiers de l'Hérault et la Croix-Rouge au domaine d'O. Aout 2020.
Le centre de dépistage Covid géré par les pompiers de l'Hérault et la Croix-Rouge au domaine d'O. Aout 2020. © Guillaume Bonnefont/Max PPP

Des missions qui s'ajoutent à celles pour lesquels les sapeurs-pompiers s'activent depuis toujours, principalement les secours en cas d'incendies ou d'accidents. Des activités fort heureusement légèrement en baisse en 2020, principalement grâce au confinement. Au total, 67 000 interventions l'an dernier, contre 70 000 habituellement.

Mais durant l’année 2020, la SDIS 34 a également participé à des renforts extra-départementaux pour la lutte contre les feux de forêts dans les départements des Bouches-du-Rhones, du Gard, de la Lozère ou du Vaucluse, mais aussi pour des renforts inondations dans les Alpes-Maritimes lors de la tempête Alex. Bref, des sapeurs-pompiers doublement occupés comme l'explique Eric Florès, le contrôleur général.

Il n'y a pas une baisse de l'activité des pompiers de l'Hérault, elle a même augmenté. Il a fallu répondre aux besoins de protection de la population face à la crise sanitaire avec des missions nouvelles.

Eric Florès, directeur SDIS 34.

Le budget prévu pour le SDIS 34 en 2021 est de 130 millions d'euros. Il est supporté pour moitié par le Conseil départemental de l'Hérault. Au total, 4.899 sapeurs-pompiers, dont plus de 800 professionnels participent aux secours dans l'Hérault. Et une dizaine de postes supplémentaires est créée chaque année pour un nombre d'appels au secours toujours croissant pour les sapeurs pompiers.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers incendie accident covid-19 santé société travaux publics économie confinement