Coronavirus : dans l'Hérault, les laboratoires sont saturés

En Occitanie, comme dans de nombreuses régions de France, la demande de dépistage au Covid-19 explose. Aujourd’hui, 50 000 tests sont réalisés chaque semaine dans notre région, soit 5 fois de plus qu’à la fin du confinement.

Montpellier - Dans ce drive de Montpellier, la demande a augmenté de 30% depuis le mois de juin.
Montpellier - Dans ce drive de Montpellier, la demande a augmenté de 30% depuis le mois de juin. © AFP - P. GUYOT
Une personne toutes les deux minutes : au centre de dépistage du Covid-19 du laboratoire Biomed à Sète, les tests s’enchaînent toute la journée. Le problème : tous ceux qui se présentent au drive ne montrent pas de symptômes du coronavirus. Certains viennent notamment simplement pour obtenir un test pour pouvoir voyager, c’est le cas notamment pour les personnes qui souhaitent se rendre au Maroc. Cette demande "non urgente", sature les laboratoires.
 

Il y a seulement deux ports en Europe qui ont le droit d’avoir des bateaux qui partent pour le Maroc, c’est Gêne et Sète. On a une demande très importante de Marocains qui viennent d’Espagne, du Portugal ou autre.

Michel Bodart, Biologiste médical et vice-président de Labosud

Activité monopolisée par les tests liés au tourisme

Selon Richard Fabre, président de l’Union Régional des Biologistes d’Occitanie, 60% de l'activité des laboratoires serait aujourd'hui monopolisée par le tourisme. "Dans certains pays, les gens qui voyagent ont besoin de tests qui datent généralement de moins de 48h ou 72h, ça mobilise beaucoup de monde. Le problème c’est qu’avec ces tests secondaires on risque de passer à côté de cas avérés", déplore-t-il.

Conséquence : à Sète, les dépistages se font désormais sans rendez-vous. "Ça n’arrête pas, de 8h du matin à 18h", confie Ghislaine Barthez, biologiste médical et présidente biomed 34.

Autre problématique qui s’ajoute, avec la reprise des compétitions sportives, les demandes dans ce milieu sont également en hausse. Certains clubs ont en effet pris la décision de tester tous leurs joueurs avant chaque rencontre, c’est le cas notamment du MHSC.
 

Un drive sur rendez-vous à Montpellier

A Montpellier, un drive a été mis en place par le laboratoire Labosud pour répondre aux demandes. Les tests se font uniquement sur rendez-vous. Ici sont reçues principalement les personnes symptomatiques ou les cas contacts. Depuis le mois de juin, la demande a augmenté de 30%.

Dans l’Hérault, on est passé de 0.3% de positif en sortie de confinement à 1.2 au mois  de juillet. Depuis le début du mois d’août on est passés à 2% et maintenant on est à 3%.

Benoît Ponseillé, biologiste chez Labosud

En Occitanie, selon le dernier bulletin de l’ARS, 50 000 tests sont réalisés par semaine. 1.2% des tests sont positifs en moyenne. Ces dernières semaines, les autorités sanitaires ont noté une augmentation des nouveaux cas de Covid-19, en Occitanie on dénombre en moyenne 115 nouveaux cas positifs par jour.
 
Pour contrer la propagation du virus, le dépistage est essentiel mais l'inquiétude des biologistes est désormais celle du matériel. Les stocks actuels permettent d'effectuer encore 3 semaines de tests. "La situation est tendue sur le matériel de prélèvement, et sur les réactifs pour réaliser les analyses", déplore Michel Bodart, Biologiste médical et vice-président de Labosud.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société déconfinement