Coronavirus : messes, grands événements... quelles mesures prises à Montpellier ?

Les bénitiers à l'entrée des églises ont été vidés afin de limiter la propagation du coronavirus / © FTV
Les bénitiers à l'entrée des églises ont été vidés afin de limiter la propagation du coronavirus / © FTV

Pour tenter d'endiguer l'épidémie de coronavirus, les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné ont été interdits en France. L'église catholique a aussi demandé aux prêtres de prendre des mesures de précaution pendant la messe. Exemple à Montpellier.

Par Emma Derome

La barre des 100 cas de contagion au coronavirus a été dépassée ce samedi sur le territoire français.

En réponse, le gouvernement a annoncé l'interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné et de certains autres en milieu ouvert, à cause de l'épidémie. Des mesures ont également été prises dès ce dimanche 1er mars pour limiter la propagation du virus pendant la messe.

L'archevêque de Paris a demandé aux prêtres de France de "contribuer à la lutte contre l'épidémie et de suivre les dernières recommandations" du ministère de la Santé. 

À Montpellier, trois cas de contagion au coronavirus ont été déclarés depuis le début de l'épidémie. Alors, ce dimanche matin, lors de la messe de l'église Sainte Bernadette, les recommandations ont été appliquées, comme l'explique le prêtre Brugidou.

Pas de panique, mais le principe de précaution est proposé dans tous les dioscèses de France. On a vidé les bénitiers, et on va être attentifs à donner la communion seulement dans la main, pas dans la bouche, et à ne pas se serrer la main en signe de paix, ni à se faire la bise, mais se saluer délicatement avec un sourire, sans contact. 


Des mesures qui ont surpris plus d'un fidèle. Nombre d'entre eux, en entrant dans l'église, ont tenté de plonger la main dans le bénitier afin de faire le signe de croix. Les prêtres ne doivent également plus boire le vin de messe au calice.
 

Mesures préventives dans les mosquées


Ce dimanche, le Conseil français du culte musulman a demandé aux imams de prendre le même type de mesure : "privilégier la salutation orale et à distance", et "retirer des lieux d'ablutions des mosquées les serviettes à usage multiple" pour les "remplacer par des serviettes à usage unique", rappelle Abdallah Zekri, délégué général au CFCM et représentant dans le Gard.
 

Nous avons envoyé dès ce dimanche des affiches aux différentes mosquées pour qu'elles puissent les afficher au plus vite. Par mesure de précaution, si on a de la fièvre, il faut faire la prière chez soi.

 

Questions autour des grands événements locaux


Si le semi-marathon de Paris (40.000 participants) a été annulé aujourd'hui, il n'en était pas question au semi-marathon de la Grande Motte, près de Montpellier. Les 2.000 coureurs prévus ont bien pris le départ ce dimanche matin, explique l'adjoint chargé des sports de la ville, Jean-Paul Frappa.
 

Nous n’avons pas reçu de consigne de la préfecture, parce que les recommandations ne nous concernent pas. Nous n’avons pas d’ambition internationale, nous regroupons des participants du grand sud mais très peu d’étrangers... ça nous permet de continuer, et d’être rationnels.

 
Départ des coureurs du semi-marathon ce dimanche à la Grande Motte / © FTV
Départ des coureurs du semi-marathon ce dimanche à la Grande Motte / © FTV

Même chose pour le Corso fleuri du Pouget, dans l'Hérault. Les organisateurs n'ont pas reçu de consignes particulières et ont pu maintenir l'événement, contrairement au carnaval de Nice, de Dunkerque ou de Strasbourg, qui ont été annulés.
 
Le corso fleuri du Pouget s'est tenu sous le soleil, ce dimanche, loin de la psychose / © FTV
Le corso fleuri du Pouget s'est tenu sous le soleil, ce dimanche, loin de la psychose / © FTV


Le Zénith Sud de Montpellier, qui compte 6.300 places, annonce que des décisions seront prises lundi 2 mars concernant d'éventuelles annulation d'évènements. 

 

Quant à la Sud de France Arena, aucun spectacle n'est prévu avant avril. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus