• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Elections européennes : des maires de l’Hérault dénoncent le “gaspillage” lié à l’achat de panneaux électoraux

illustration / © F3 LR F.Dubault
illustration / © F3 LR F.Dubault

33 listes se présentent aux élections européennes. Un record. Dans l’Hérault, certaines communes manquent de panneaux électoraux alors que tout doit être prêt avant le 13 mai. Le président des maires de l’Hérault dénonce le gaspillage causé par ces dépenses liées à l’affichage des listes candidates.

Par Olivia Boisson


33 listes sont en lice pour les élections européennes qui auront lieu le dimanche 26 mai. Ce nombre record de candidats n’arrange pas tout le monde. Concernant l’apposition des affiches des candidats, l’Etat impose aux maires des règles bien précises, comme un nombre suffisant de panneaux électoraux en fonction du nombre des électeurs au sein de la commune.

Christian Bilhac est le président des maires de l’Hérault et le maire de la commune de Péret, au sud de Clermont-l'Hérault. Cette commune compte près de 800 électeurs. A l’occasion des élections européennes, il doit installer 33 panneaux électoraux au total, alors qu’il n’en dispose actuellement que d’une quinzaine. Il a fait part de son mécontentement sur les réseaux sociaux.


"Un coût élevé"


Un panneau électoral coûte 80 euros en moyenne. Christian Bilhac devrait en ajouter une quinzaine au cœur de sa commune, avant la période de campagne officielle, et donc, de l’affichage des candidats. Cela coûterait plus de 1.200 euros à la commune de Péret. Ces dépenses représentent un gaspillage pour l’élu héraultais.
 

L'un de mes collègues m’a dit qu’il avait dû dépenser 2.500 euros pour acheter des panneaux. En période de difficulté financière pour nos communes, je considère que cela est un gaspillage, quand on voit qu’il y a tant de besoins ailleurs.


Selon le maire de Péret, la commune ne dispose d’aucune aide de la part de l’Etat quant à l’achat des panneaux électoraux.
 
Christian Bilhac est le président des maires de l'Hérault. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Christian Bilhac est le président des maires de l'Hérault. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP


Des panneaux utiles ?


Au-delà de l’aspect financier, Christian Bilhac dénonce également le manque d’utilité de ces panneaux électoraux.
 

Les panneaux électoraux ont été instaurés à une époque où les affiches étaient destinées à être des affiches d’explication, avec du texte uniquement. Les électeurs se rassemblaient devant ces panneaux électoraux afin de s’informer sur les propositions de chaque candidat. Aujourd’hui, qu’est-ce que l’on voit sur ces panneaux électoraux ? Une photo, un nom, parfois un slogan qui ne veut pas dire grand-chose, et c’est tout !


Ecoutez ici l’interview complète réalisée le 8 mai 2019 :

Fichier audio

Christian Bilhac, le président des maires de l'Hérault, nous donne son point de vue sur l'installation des panneaux électoraux, en vue des élections européennes du 26 mai 2019.


Des règles imposées par l’Etat


Dans un courrier du ministère de l’Intérieur qui date du 18 avril 2019, les maires ont pris connaissance des règles à respecter. Parmi elles, le fait que tous les panneaux soient en place pour le début de la campagne officielle, c’est-à-dire le lundi 13 mai. Il faut également "a minima" une série d’emplacements à côté de chaque lieu de vote, et surtout, un nombre exact d’emplacements électoraux en fonction du nombre de votants dans la commune.
En plus de ceux-ci, la commune peut installer d’autres emplacements : maximum 5 dans les communes de 500 électeurs, 10 dans les communes comprenant entre 501 et 5.000 électeurs et enfin, à partir de 5.000 électeurs, autant d’emplacements que la division du nombre d’électeurs par 3.000.


Et si la commune n’a pas assez de panneaux ?

Si la commune n’a pas assez de panneaux à quelques jours du début de la campagne officielle, le ministère de l’Intérieur prévoit quelques astuces.
  • soit la commune peut décider de diviser les panneaux électoraux en plusieurs parties,
  • soit d’en fabriquer elle-même,
  • soit de mettre à disposition des candidats des emplacements délimités sur les bâtiments publics.

Dans son courrier, le ministère de l’Intérieur rappelle également que l’affichage sauvage, en dehors des panneaux officiels et des panneaux d’expression libre est strictement interdit.
 
Elections européennes : des maires de l’Hérault dénoncent le "gaspillage" lié à l’achat de panneaux électoraux
33 listes se présentent aux élections européennes. Un record. Dans l’Hérault, certaines communes manquent de panneaux électoraux alors que tout doit être prêt avant le 13 mai. Le président des maires de l’Hérault dénonce le gaspillage causé par ces dépenses liées à l’affichage des listes candidates. - F3 LR

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus