A Gignac, le nouveau lycée Simone Veil ouvre ses portes

250 élèves font leur rentrée cette semaine au lycée Simone Veil de Gignac, dans l'Hérault. Ce nouvel établissement, fini dans l'urgence, se veut respectueux de l'environnement.

Le nouveau lycée Simone Veil ouvre ses portes ce 3 septembre 2020.
Le nouveau lycée Simone Veil ouvre ses portes ce 3 septembre 2020. © Laurent Boutonnet / Région Occitanie / Hellin Sebbag Architectes
A Gignac, le lycée Simone Veil accueille ses premiers élèves pour cette rentrée 2020 : 270 lycéens ont franchi les portes de ce tout nouveau bâtiment de 11 000 mètres carrés ces jeudi 3 et vendredi 4 septembre.

Ils sont répartis sur 10 classes : 9 de seconde (dont 7 secondes générales et 2 secondes professionnelles) et une classe de 3ème prépa-professionnelle.
1200 élèves seront accueillis à terme dans ce nouvel établissement de la Vallée de l'Hérault.
1200 élèves seront accueillis à terme dans ce nouvel établissement de la Vallée de l'Hérault. © Laurent Boutonnet / Région Occitanie / Hellin Sebbag Architectes
L'établissement délivre un enseignement polyvalent (filières générales, technologiques, formations post-bac) et doit accueillir à terme 1200 élèves. Sa construction doit permettre de désengorger les lycées généraux de Lodève et de Clermont-l'Hérault.

Les élèves domiciliés dans les communes d'Aniane, Aumelas, Gignac, La Boissière, Le Pouget, Popian, Pouzols, Saint-André de Sangonis, Saint-Bauzille de la Sylve, Saint-Guilhem le Désert, Saint-Paul et Valmalle et Vendémian dépendent de cette nouvelle structure.

Fini dans l'urgence

Le chantier du nouveau lycée a débuté le 28 janvier 2019 mais les travaux ont pris du retard à cause de la crise du coronavirus. Ils devraient être terminés fin 2020. Le prix du projet ? 45 millions d'euros.

Dans la structure, plusieurs espaces ont été aménagés : des salles dédiées à l'enseignement, un internat de 80 places, un CDI, une cantine pouvant accueillir jusqu'à 800 élèves et des infrastructures réservées à la pratique du sport.

Un lycée qui se veut écolo

Le nouveau lycée a été conçu par un cabinet d'architecture montpelliérain. 1700 mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont été installés et ont pour rôle d'alimenter le lycée en électricité. Des matériaux éco-friendly ont également été utilisés comme du bois recyclé.

L'établissement scolaire, qui se veut écolo, souhaite d'ailleurs proposer deux filières très spécifiques à ses élèves : "Architecture et conception" et "Energie et environnement".
1700 mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont été installés.
1700 mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont été installés. © Antoine Darnaud / Région Occitanie / Hellin Sebbag Architectes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société rentrée scolaire région occitanie politique travaux publics économie environnement