A Gignac, les propriétaires de logement vide vont devoir payer la taxe d'habitation

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Nouveauté fiscale dans la Haute-Vallée de l'Hérault. Les propriétaires dans 28 communes vont devoir s'acquitter, au 1er janvier, de la taxe d'habitation sur les logements locatifs vacants. Il s'agit d'inciter à leur mise en location dans un secteur où l'offre est "tendue" selon le gouvernement.

Par Fabrice Dubault

Les logements vacants sont dans le viseur fiscal de la Communauté de communes Vallée de l'Hérault.

Dans les 28 communes qu'elle regroupe, les propriétaires de logements vides, depuis au moins 2 ans, seront désormais sanctionnés par le paiement de la taxe d'habitation qui incombe normalement aux locataires.

L'instigateur de cette mesure, c'est Michel Saintpierre, délégué aux finances à la Communauté des communes. Il est parti d'un constat : de nombreuses maisons des centre-villes sont abandonnées depuis des années et certaines taxes, comme la taxe d'habitation, ne sont donc plus collectées, ce qui grève le budget et transforme ces villes et villages en désert rural.

Inciter les propriétaires à louer pour répondre à une forte pression immobilière, l'idée est bonne. Mais lorsqu'on pousse la porte des agences immobilières, cette pénurie de logements n'est pas flagrante. Et pour certains propriétaires, louer est un véritable défi.

Pour les opposants à la mesure, comme la maire de Popian, taxer les propriétaires est une décision injuste, et ne résoud pas le problème du logement.

Votée en conseil communautaire, la décision prendra effet en janvier 2018.

La Communauté de communes évalue à 200.000 euros le bénéfice de cette mesure. Une partie devrait être reversée aux propriétaires qui engagent des travaux de rénovation en vue d'une location.

Gignac (34) : les propriétaires de logements locatifs vides vont payer la taxe d'habitation
Nouveauté fiscale dans la Haute-Vallée de l'Hérault. Les propriétaires dans 28 communes vont devoir s'acquitter, au 1er janvier, de la taxe d'habitation sur les logements locatifs vacants. Il s'agit d'inciter à leur mise en location dans un secteur où l'offre est "tendue" selon le gouvernement. - F3 LR - Reportage : C.Agullo et F.Jobard

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus