Hérault-Gard : exercice de simulation d'une pollution marine au large de La Grande-Motte et du Grau-du-Roi

Un exercice de simulation d’une pollution marine arrivant à terre était organisé ce mercredi sur les communes de La Grande-Motte dans l'Hérault et du Grau-du-Roi, dans le Gard. Une opération d'entrainement qui s’inscrit dans le cadre du dispositif ORSEC.

L'exercice grandeur réelle a testé les dispositifs POLMAR de lutte contre les pollutions marines à terre.

Ces manoeuvres, organisées conjointement par les préfectures du Gard et de l’Hérault avec les Directions départementales des territoires et de la mer, ont permis à tous les services de sécurité et de secours concernés dans les 2 départements voisins de tester le temps de réaction et l'efficacité des moyens.

Le scénario de cette pollution marine

Un navire citerne ayant subi une collision au large déverse du fioul en mer. La nappe dérive vers l'Est de l'Hérault et les côtes du Gard.

Un dispositif de protection du littoral a été mis en place avec des barrages flottants pour éviter la pollution des ports et des plages. Dans le même temps, des opérations de récupération du fioul étaient engagées.

Un poste de commandement opérationnel était installé au centre nautique de La Grande-Motte avec l'activation des centres opérationnels départementaux de l'Hérault et du Gard.

Voir notre reportage à La Grande-Motte.

Une catastrophe écologique fictive

Quelques minutes après l'annonce de la catastrophe en mer, il y a des priorités à terre, des sites sensibles identifiés à protéger en priorité.
Comme le port de La Grande-Motte où un barrage flottant de 182 mètres de long doit être déployé afin de protéger les installations d'une éventuelle marée noire.

2.000 bateaux de toutes sortes sont présents en mer ou dans les ports chaque jour.
Un trafic maritime dense qui oblige les autorités à être sur le qui-vive afin de palier une éventuelle catastrophe écologique.

L'évaluation du dispositif POLMAR-Terre

- évaluer l’efficacité des dispositifs ORSEC POLMAR Terre du Gard et de l’Hérault

- entrainer les personnels à ce type d’intervention

- mesurer la disponibilité et l’efficacité des matériels

- sensibiliser les élus et les personnels pouvant intervenir en cas de crise.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature pollution environnement pompiers faits divers armée sécurité société littoral aménagement du territoire ports transports maritimes transports économie