Témoignage. Saisonniers : "sans expérience, certains demandent 2 500 euros nets", à la veille des vacances la pénurie de main-d’œuvre persiste

Publié le Mis à jour le Écrit par Esmeralda Terpereau

Le secteur du tourisme emploie environ 300 000 saisonniers chaque année. Depuis la crise sanitaire, il doit faire face à des difficultés de recrutement. Les effectifs ne sont pas encore au complet en Languedoc-Roussillon.

Pour les professionnels du tourisme, c’est la dernière ligne droite avant le départ des grandes vacances. Tous les établissements n’ont pas encore leurs effectifs complets pour assurer le service des vacanciers.

Moins de tensions en restauration

Dans les restaurants et les campings, les professionnels s’activent. Hugo Peyre, responsable de deux restaurants au Cap d’Agde, publie ses offres sur les réseaux sociaux. Proposant un salaire confortable avec un logement pour ses saisonniers, il reçoit de nombreux CV. Ce restaurateur privilégie les candidats les plus motivés, craignant que certains employés ne quittent leur poste prématurément, comme cela est arrivé récemment avec un saisonnier.

Les saisonniers peuvent disparaître du jour au lendemain !

Hugo Peyre

Restaurateur

La concurrence est féroce car les offres d'emploi ne manquent pas. Les saisonniers savent qu'ils peuvent facilement trouver un autre travail. "C’est difficile de trouver des saisonniers qui restent toute la saison", poursuit le jeune entrepreneur. À La Grande Motte, le restaurant Azur Plage a réussi à recruter tout son personnel saisonnier. Les offres, publiées en avril sur les réseaux sociaux, ont attiré une trentaine de candidats pour un travail rémunéré au SMIC horaire.  

Les demandes des candidats sont parfois particulières et farfelues, nous confie le restaurateur. 

Sans expérience, certains demandent 2 500 euros nets pour 35 heures, d'autres souhaitent travailler seulement 15 jours.

Alexandre Marcot

Restaurateur

Moins de sorties au restaurant

L'inflation impacte fortement les sorties au restaurant. Plus de neuf Français sur dix prévoient de réduire leurs dépenses dans les restaurants, selon une étude d'Edenred, leader des tickets-restaurant. Anticipant cette tendance, les restaurateurs recrutent moins de personnel saisonnier cette année, selon l’UMIH Languedoc-Roussillon.

En raison de l’inflation, les touristes vont moins au restaurant et dépensent moins. Les entreprises font preuve de prudence pour recruter du personnel saisonnier.

Jacques Mestre

Président de l’UMIH Languedoc-Roussillon.

Carton plein du côté de l’hôtellerie

Selon la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA), les campings ont enregistré 141 millions de nuitées en 2023, une hausse de 4,4 % par rapport à 2022, une année déjà record. Malgré ce dynamisme, le secteur manque de personnel saisonnier, et les offres de recrutement se multiplient sur les réseaux sociaux.

Nous avons encore des difficultés à recruter des saisonniers pour le bar, la restauration, le ménage, et cette année, cela s’étend également à l’animation.

Philippe Robert

Président de la Fédération de l’hôtellerie de plein air Occitanie

En Occitanie, où la durée de séjour est la plus élevée, le groupe Azureva, qui propose cinq établissements de vacances sur notre littoral, n’a pas encore complété son personnel saisonnier. Au sein du service ressources humaines on doit encore pourvoir neuf postes sur notre littoral. Pour attirer les salariés, il faut offrir des services attractifs. Pas question d'abuser sur la santé des salariés, le groupe fait en sorte de concilier la vie personnelle et professionnelle.

On leur offre le gîte et le couvert au même titre que les clients et on leur donne deux jours de repos consécutifs même en pleine saison pour qu'ils profitent eux aussi de nos infrastructures.

Announa Mhallah

Responsable recrutement

Travail aménagé

Selon Philippe Robert, le profil des saisonniers a évolué. Les travailleurs saisonniers ne veulent plus s’engager pour une saison entière. Or, pour les employeurs, le temps de formation, souvent long (environ 10 jours), ne permet pas de changer régulièrement de personnel. Même si les rémunérations ont augmenté, les saisonniers privilégient avant tout un bon équilibre travail/vie personnelle.

La rémunération n’est pas un obstacle. Les saisonniers veulent un cadre de vie agréable, des jours de repos précis et travailler seulement un mois.

Philippe Robert

Président de la Fédération de l’hôtellerie de plein air Occitanie

L'Occitanie est la troisième région de France pour l'emploi des saisonniers, avec 190 000 à 200 000 postes à pourvoir chaque année.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité