• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : le fils du djihadiste Yassine Sakkam et sa demi-soeur ont été rapatriés en France

Mohamed Yassine Sakkam, 29 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault), est le père d'un des deux enfants rapatriés en France. Condamné à mort en Irak, il paradait sur des photos du Groupe islamique avec un fusil d’assaut en 2018. / © F2
Mohamed Yassine Sakkam, 29 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault), est le père d'un des deux enfants rapatriés en France. Condamné à mort en Irak, il paradait sur des photos du Groupe islamique avec un fusil d’assaut en 2018. / © F2

12 enfants de djihadistes ont été rapatriés en France, lundi. Ils ont atterri à l’aéroport de Villacoublay. Parmi eux, le fils de Yassine Sakkam et sa demi-soeur. Ce djihadiste présumé,  originaire du Lunellois, a été condamné à mort en Irak fin mai. Leur mère est prisonnière.

Par Fabrice Dubault


12 enfants français de familles jihadistes, dont la plupart orphelins, qui avaient été recueillis dans des camps de déplacés du nord-est de la Syrie, ont été remis dimanche à une délégation française, a annoncé lundi un responsable des autorités locales kurdes.

Ces enfants français, dont le plus âgé a dix ans, vivaient dans deux des camps tenus par les forces kurdes. Des dizaines de milliers de personnes ayant fui les offensives contre le dernier bastion du groupe jihadiste Etat islamique y survivent.
 

Le fils du djihadiste Yassine Sakkam


Parmi ces rapatriés, il y a les deux enfants de la femme de Yassine Sakkam. Une information confirmée par l'avocate de leur famille à Montpellier, Sophie Mazas.

Cette femme héraultaise était partie en Syrie il y a quatre ans pour rejoindre un jihadiste, enlevant sa fille âgée de 5 ans. Son fils, lui, est né sur place. 
Depuis l'été 2017, les deux enfants vivaient avec leur mère dans un camp de rétention kurde, en Syrie.
 
La famille de Yassine Sakkam. Sa belle-fille Nihad et son Salman fils ,âgés de 10 et 2 ans et demi, avec sa femme - archives / © F2
La famille de Yassine Sakkam. Sa belle-fille Nihad et son Salman fils ,âgés de 10 et 2 ans et demi, avec sa femme - archives / © F2

Yassine Sakkam, âgé de 29 ans et originaire de Saint Just, près Lunel, djihadiste présumé, a été condamné à mort le 29 mai dernier en Irak. Lui nie avoir combattu pour le groupe Etat Islamique. Il reconnaît seulement être parti en Syrie en 2014 afin d'aller retrouver son jeune frère Karim. Il y est resté après la mort de ce dernier dans un attentat kamikaze en avril 2015. Sa femme qui l'avait rejoint est aussi originaire du Lunellois.

Sa belle-fille Nihad, âgée de 10 ans et son fils Salman âgé 2 ans et demi, contrairement aux autres enfants revenus d'Irak et de Syrie ne sont pas des orphelins. Même si leur père est en prison en Irak et que leur mère est détenue par les Kurdes en Syrie.

Cette dernière a d'ailleurs donné son accord à ce rapatriement, selon le ministère des Affaires étrangères français.
 
Hérault : les 2 enfants du djihadiste Yassine Sakkam originaire de Lunel ont été rapatriés en France
Ce lundi matin, 12 enfants de djihadistes ont été rapatriés en France. Ils ont atterri à l’aéroport de Villacoublay. Parmi eux, les 2 enfants de Yassine Sakkam originaire de Lunel. Ce djihadiste présumé de 29 ans a été condamné à mort en Irak le 29 mai dernier. Leur mère est prisonnière. - F3 LR

Après vérification de l'état de santé et sanitaire des enfants, ils seront confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance et des familles d'accueil avant une décision de justice du tribunal pour enfants de Versailles. Ils devraient au final être confiés à leurs grands-parents.

Jusqu'ici, cinq orphelins étaient revenus le 15 mars et une fillette de trois ans le 27 mars, dont la mère a été condamnée à la prison à perpétuité en Irak.
Selon le Quai d'Orsay, environ 450 ressortissants français liés au groupe EI, hommes, femmes et enfants, sont en prison ou retenus dans des camps de déplacés en Syrie.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : alerte à la bactérie tueuse Xylella fastidiosa dans les ports et aéroports

Les + Lus