• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lunel : Yassine Sakam sera jugé en Irak pour appartenance au groupe Etat islamique

Accusés d'appartenance au groupe Etat islamique (EI), Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault) sera jugé en Irak.  / © France 2
Accusés d'appartenance au groupe Etat islamique (EI), Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault) sera jugé en Irak.  / © France 2

Accusé d'appartenance au groupe Etat islamique (EI), Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault) sera jugé en Irak. 

Par Olivier Le Creurer

Accusés d'appartenance au groupe Etat islamique (EI), 13 Français ont été identifiés par un responsable irakien des services de sécurité et le Centre d'analyse du terrorisme (CAT) à Paris.
 

Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault), paradait sur des photos avec un fusil d’assaut. Il dit être arrivé au « Sham » en décembre 2014 pour retrouver son frère Karim. Ce dernier est mort dans un attentat kamikaze, en avril 2015. Pourtant, Mohamed Yassine est resté, mais nie avoir été un combattant.
 


Une équipe de France 2 l'avait rencontré en janvier 2018. Il était alors prisonnier des forces kurdes. "Moi, je suis venu sans idéal. Je ne connaissais aucune sourate. Je suis venu chercher mon petit frère. Je veux retourner chez moi. Ils m'ont dit qu'après les interrogatoires, je pourrai rentrer chez moi."

Tu crois que ça être aussi facile que ça de rentrer chez toi après avoir été avec l'Etat islamique, avoir vu des gens se faire décapiter et ne pas avoir réagi


Derrière lui, un garde réagit alors à ses propos. Il est Français et sert comme volontaire auprès des forces kurdes. "Tu crois que ça être aussi facile que ça de rentrer chez toi après avoir été avec l'Etat islamique, avoir vu des gens se faire décapiter et ne pas avoir réagi."

Il nous avait menacé de nous "égorger avec le sourire"


Un journaliste du Point, Marc Leplogeon, rappellait sur twitter qu'il avait été menacé par Yassine au moment de l'écriture du livre "Le chaudron français" avec Jean-Michel Décugis (Editions Grasset), qui décrypte les raisons qui ont poussé des jeunes de Lunel à partir faire le djihad. "Contacté en septembre 2016 sur Facebook, ce dernier nous avait menacé de nous "égorger avec le sourire".  Huit jihadistes lunellois sont morts en Syrie. 
 

Yassine Sakkam s'est marié avec une Héraultaise, indique France Bleu Hérault. Cela fait presque deux ans que la mère et ses deux enfants sont détenus dans un camp. 
 
Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault), paradait sur des photos avec un fusil d’assaut. / © DR
Mohamed Yassine Sakkam, 28 ans, appartenant à la filière dite de Lunel (Hérault), paradait sur des photos avec un fusil d’assaut. / © DR


Les 13 Français arrêtés par les Kurdes en Syrie et remis à l'Irak "seront jugés selon la loi irakienne", a annoncé fin février le président irakien Barham Saleh à Paris. Aucune date n'a jusqu'ici été annoncée pour leurs procès. 

La loi irakienne prévoit jusqu'à la peine de mort pour quiconque a rejoint une organisation "terroriste", qu'il ait ou non combattu.

Sur le même sujet

Train jaune des Pyrénées-Orientales : ses défenseurs veulent des engagements forts

Les + Lus