• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : 250 poules victimes de la canicule dans un élevage bio près de Pézenas

Un petit élevage de 300 poules à l'est de Béziers a été quasiment décimé vendredi 29 juin après un coup de chaud. / © OLIVIER BOITET / MaxPPP
Un petit élevage de 300 poules à l'est de Béziers a été quasiment décimé vendredi 29 juin après un coup de chaud. / © OLIVIER BOITET / MaxPPP

Un élevage de poules pondeuses bio à Nézignan-L'Evêque, près de Pézenas, dans l'Hérault, a été presque entièrement décimé par la chaleur, vendredi 29 juin au plus fort de la canicule. Les poules sont tombées raides les unes après les autres. Une cagnotte solidaire a été mise en ligne.  

Par Emma Derome

Le pic de canicule a aussi fait des dégâts chez les animaux. Vendredi, alors que l'Hérault était en vigilance rouge à la canicule, un petit élevage bio de 300 poules a presque entièrement succombé à la chaleur à Nézignan-L'Evêque, près de Pézenas, à l'est de Béziers. Aurore Ledoux a vu 250 de ses poules mourir les unes après les autres.
 

Il faisait 45°C à l'ombre vendredi, mes poules avaient du mal à respirer. En plus de l'eau, de l'ombre, j'ai essayé de les arroser, de leur mettre des glaçons... Elles se montaient les unes sur les autres pour chercher de l'air. Mais le soir, elles sont toutes mortes. 

 
Hérault : 250 poules victimes de la canicule dans un élevage bio près de Pézenas
Un élevage de poules pondeuses bio à Nézignan-L'Evèque, près de Pézenas, dans l'Hérault, a été presque entièrement décimé par la chaleur, vendredi 29 juin au plus fort de la canicule. Les poules sont tombées raides les unes après les autres. Une cagnotte solidaire a été mise en ligne. - F3 LR


1000 poules déjà mortes cet hiver


Un spectacle désolant pour la jeune femme qui a ouvert sa petite exploitation en 2017. D'autant plus que ce n'est pas la première fois. Aude avait 1000 poules en 2018, toutes massacrées en trois mois d'hiver par des renards. L'éleveuse de 39 ans avait investi, il y a deux semaines, dans 250 nouvelles poules bio, toutes mortes ce vendredi. Avec seulement 50 poules restantes, son exploitation se retrouve en péril financier.
 

C'est vrai qu'après tout ça, on est un peu désemparé. Je suis seule avec 4 enfants, et maintenant je suis endettée et je ne vais pas pouvoir assurer le début de la saison d'été. 

"La petite ferme bio 34", sa ferme familiale en plein air, est bien connue localement. Aude vend aux magasins bios des alentours, en circuit court. "Mais les gens attendent les oeufs derrière", se désole la jeune femme. 
 

Entraide paysane


Une cagnotte en ligne, "Une poule pour Aurore", a été mise en place par l'association Les Canards en Colère pour l'aider à se remettre sur pied. Pour Didier Lapoule, représentant de l'association dans l'Hérault, l'éleveuse n'aurait rien pu faire pour sauver ses poules. Ces volatiles relativement fragiles n'ont tout simplement pas pu résister à ces températures exceptionnelles.
 

On a eu jusqu'à 46°C par endroits, et des températures extrêmes sur plusieurs jours. Il faut savoir que la ponte demande un effort énorme à la poule. C'est comme si nous, on allait courir sous le soleil... Il suffit qu'elles attrapent un coup de chaud et c'est fini 

 

Pour le moment, 180€ ont été récoltés. Il faudrait à Aurore au moins 5000€ pour "repartir de zéro". En attendant, elle peut compter sur l'entraide paysanne, via les associations et une dizaine d'éleveurs et d'agriculteurs locaux pour les moyens matériels. Les cadavres de 120 poules ont été confiés à la LPO, une association de défense de la faune sauvage, l'équarrissage n'étant pas disponible le week-end. 

"Chaque euro compte pour sauver sa petite entreprise bio circuit court, rappelle Didier Lapoule. En effet, les divers créanciers (banques, MSA, fournisseurs) risquent de ne pas faire pas de cadeaux". Aurore espère tout de même pouvoir bénéficier d'une indemnisation calamité agricole.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus