• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Canicule : des vignes brûlées dans l'Hérault et le Gard

Des vignes comme "brûlées au chalumeau", du jamais vu près de Montpellier après la canicule / © Sébastien Banus / FTV LR
Des vignes comme "brûlées au chalumeau", du jamais vu près de Montpellier après la canicule / © Sébastien Banus / FTV LR

L'épisode extraordinaire de canicule a provoqué de nombreux dégâts dans les vignobles de l'Hérault et du Gard. Des vignes ont complètement grillé sous le soleil. Certains vignerons ont perdu jusqu'à 50% de leur production. 

Par Emma Derome et Sébastien Banus

L'épisode caniculaire exceptionnel en cours dans l'Hérault et le Gard a fait de nombreux dégâts. Plusieurs noyades, des incendies d'une ampleur exceptionnelle et un fort épisode de pollution ont été constatés en autres depuis le début du phénomène, lundi. Dans un tout autre registre, les vignobles ont également beaucoup souffert de la chaleur dans ces départements.

Dans les vignobles autour de Montpellier, les vignes semblent avoir brûlé au soleil. Emilien Fournel, viticulteur à Sussargues, n'en revient toujours pas. 50% de sa production de vigne a été détruite. 
 

C’est du jamais-vu. En principe au mois de juin les températures sont moins fortes. À cette période-là, les feuilles sont moins dures, et avec cette chaleur, elles n’ont pas réussi à résister.

 

"Ça fait mal aux tripes" 


À Saint-Génies-des-Mourgues, même constat dans cette vigne de Carignan, un cépage ancestral. Les raisins ont grillé ; une situation inédite pour Jérôme Despey, président de la chambre d'agriculture de l'Hérault et viticulteur depuis 30 ans. 

Je me suis douté que la vigne allait être touchée par la canicule, sachant que l’on était en vigilance rouge, mais de là à être par endroit comme brûlée au chalumeau… Normalement, le Carignan résiste. Ça fait mal aux tripes, parce qu’on est désarmé face à cette situation et ces évolutions climatiques qui doivent nous interpeller.

 


Le préfet a été saisi par les organisations syndicales. Une réunion de crise aura lieu lundi 1er juillet pour évaluer les dégâts qui s'annoncent très importants pour le vignoble local. Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, qui sera en visite dans le Gard vendredi 5 juillet, notamment pour l'inauguration du Mas des agriculteurs, pourrait être interpellé sur cette question.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un rassemblement à Perpignan pour demander

Les + Lus