• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : exercice aérien de sécurité en mer au large de Béziers et Agde

Agde (Hérault) - exercice aérien de sécurité en mer au large avec simulation de crash - 7 juin 2018. / © F3 LR L.Calmels
Agde (Hérault) - exercice aérien de sécurité en mer au large avec simulation de crash - 7 juin 2018. / © F3 LR L.Calmels

L'exercice SAMAR DAUPHIN a mobilisé jeudi une soixantaine d'hommes et des moyens de secours locaux mais aussi italiens et espagnols, au large de l'Hérault et de l'Aude. La simulation était un crash aérien avec une dizaine de victimes à hélitreuiller jusqu'à l'aéroport de Béziers.

Par Fabrice Dubault

Un crash aérien, plusieurs victimes... C'est le scénario d'un sauvetage en mer un peu particulier. Ils sont 10 volontaires à jouer les victimes. Parmi eux, Romain Vidal, un sauveteur de la SNSM de Mèze qui vit son premier hélitreuillage.

Agde (Hérault) - exercice aérien de sécurité en mer au large avec simulation de crash - 7 juin 2018. / © F3 LR L.Calmels
Agde (Hérault) - exercice aérien de sécurité en mer au large avec simulation de crash - 7 juin 2018. / © F3 LR L.Calmels

L'apprentissage se fait dans le cadre d'un exercice international, baptisé SAMAR DAUPHIN, avec des militaires italiens et espagnols.
60 personnes sont mobilisées. Dans les airs, sur terre mais aussi sur mer.
Objectif : travailler la coordination entre les différents pays de la côte méditerranéenne.

Un seul but pour les 30 sauveteurs héraultais : améliorer les automatismes malgré des procédures propres à chaque pays.

Ce type d'opération est renouvelé chaque année.

Hérault : exercice aérien de sécurité en mer au large de Béziers et Agde
L'exercice SAMAR DAUPHIN a mobilisé jeudi une soixantaine d'hommes et des moyens de secours locaux mais aussi italiens et espagnols, au large de l'Hérault et de l'Aude. La simulation était un crash aérien avec une dizaine de victimes à hélitreuiller jusqu'à l'aéroport de Béziers. - F3 LR - Reportage : O.Boisson, L.Calmels et B.Pansiot-Villon

 

Les moyens engagés dans l'exercice SAM%AR DAUPHIN 2018

Les hélicoptères participant sont :

2 PANTHER de la Marine Nationale.
1 SUPER PUMA de l’armée de l’air.
1 hélicoptère de l’armée Italienne.
1 hélicoptère de la Gendarmerie nationale.
1 hélicoptère de la Sécurité civile.
et 1 avion de l’armée Espagnole.

Les moyens sur l’eau  sont :

Le JASON, un remorqueur qui est basé à Toulon et qui couvrira la zone du crash fictif.
La SNS 211 du Cap d’Agde qui acheminera les plongeurs sur la zone du crash fictif et assurera la sécurité plan d’eau de ces derniers.
La SNS 157 qui «jouera» la vedette ayant récupérée 10 victimes (les 10 sauveteurs SNSM) ; elle sera en liaison directe avec le CROSS MED pour la conduite des opérations, transmettra les bilans médicaux et servira de «bâtiment» base à partir duquel les victimes seront hélitreuillées.

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus