• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : racisme ou bêtise, une commerçante de Roquebrun est victime d'actes de malveillance

Roquebrun (Hérault) - rencontre entre Nadine, commerçante et la maire - juillet 2019. / © F3 LR
Roquebrun (Hérault) - rencontre entre Nadine, commerçante et la maire - juillet 2019. / © F3 LR

Dans le paisible village de Roquebrun dans l'Hérault, une commerçante noire subit depuis plusieurs mois des intimidations et des actes malveillants. Elle a décidé de réagir avec l'appui d'une partie de la population. Elle vient de déposer une main courante pour faire cesser ces agissements.

Par Fabrice Dubault


Ce matin là, à Roquebrun, dans sa petite épicerie de village, Nadine Amagne reçoit la visite de madame le maire. La rencontre fait suite aux nombreux actes de malveillance subit par cette commerçante d'origine camerounaise depuis plusieurs mois.
Régulièrement, des véhicules garées bloquent l'entrée de sa boutique, ses pots de fleurs sont cassés, des poissons pourris puis plus récemment des bananes sont répandus sur le pas de la porte de sa boutique.
 

Moi, je condamne cela, je ne baisse pas les bras. J'ai un temps laissé faire. Mais depuis peu, ils ont mis du chocolat partout, je me suis dit on passe à une autre étape" explique Nadine.


Ces faits ont clairement une connotation raciste. Pourtant, la maire informée récemment ne comprend pas la motivation de ces auteurs.
 

Au départ, je pense que ce n'était pas du racisme mais de la bêtise. Et cela s'est amplifié et ça devient méchant" s'étonne la maire.


Dans le village du Minervois, tout le monde a sa petite idée sur le ou les coupables mais aucune des personnes interrogées n'a voulu s'exprimer devant la caméra. 
Aujourd'hui, soutenue par des associations antiracistes, Nadine ne compte pas s'arrêter là. Elle envisage une action en justice.
 
Roquebrun : une commerçante victime du racisme ordinaire en milieu rural
Dans le paisible village de Roquebrun dans l'Hérault, une commerçante noire subit depuis plusieurs semaines des intimidations et des actes malveillants. Elle a décidé de réagir avec l'appui d'une partie de la population. Elle vient de déposer une main courante pour faire cesser ces agissements. - F3 LR L.Calmels et J.Morch

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus