Hérault : sans le savoir, un chauffeur poids-lourd se jette dans le vide d'un pont depuis l'A.9 à hauteur de Florensac

Il était 2h, dans la nuit de lundi à mardi, quand le chauffeur d'un camion stationné sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A9 à hauteur de Florensac, près de Béziers, a pris peur après un bruit d'accident. Se croyant en danger, il a sauté par dessus la barrière de sécurité mais il était sur un pont.

illustration.
illustration. © maxppp P.Chevillot.
Ce dramatique accident débute tôt mardi matin, vers 2h, sur l'A.9 à hauteur de Florensac, près de Béziers... dans le sens Montpellier-Narbonne.

Un camion roule tranquillement dans la nuit... quand soudain, il perd une bande de roulement, une partie d'un de ses pneus. Le chauffeur ralenti et s'arrête sur la bande d'arrêt d'urgence pour constater les dégâts et voir s'il peut ou non continuer sa route.
Il sort du camion. Là, 2 voitures roulent précisément sur les morceaux de pneus qu'il vient de perdre. Ce qui occasionne un bruit violent, comme un accident.

Une chute dans le vide

Le conducteur routier craignant pour sa vie à le réflexe de sauter par dessus la barrière de sécurité de l'autoroute pour se mettre à l'abri. Malheureusement pour lui, il était stationné sur un pont. Et dans la nuit, sans le savoir, il a donc sauté dans le vide. L'homme a en fait chuté de 5 à 8 mètres.

La victime très gravement blessée, polytraumatisée a été héliportée vers le CHU de Montpellier par le Dragon 34. A son arrivée à l'hôpital, il était en urgence absolue.

2 blessés légers ont été pris en charge dans les 2 voitures ayant été déstabilisées lors du passage sur les morceaux de pneus.
L'autoroute A9 a été partiellement coupée, à cause de l'atterrissage de l'hélicoptère puis la circulation réduite à une voie, le temps de l'intervention des secours. 17 pompiers de l'Hérault ont été mobilisés sur cette opération avec 3 ambulances, un fourgon de secours routiers et le Dragon 34.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers autoroute économie transports décès insolite pompiers