Hérault : mobilisation contre l'abattage de platanes à Saint-André-de-Sangonis

Nouvelle action d'opposants au réaménagement de la place principale de Saint-André-de-Sangonis, dans l'Hérault. Ce mercredi matin, ils ont tenté en vain de bloquer le site pour empêcher l'abattage et l'élagage d'une vingtaine de platanes.

Ce mercredi matin, à Saint-André-de-Sangonis, quatre arbres ont été abattus. Des platanes atteints par la maladie du chancre coloré.

Tôt dans la matinée, vers 7h30, quelques manifestants ont tenté d'empêcher l'opération. La gendarmerie, aidée de policiers municipaux, est intervenue pour les déloger et les a menacés de les arrêter, s’ils continuaient leur manifestation.

Rapidement, quatre platanes sur les 22 de la place ont été tronçonnés. Les autres sont en cours d'élagage.

Réhabilitation, piétonnisation et replantation

Les opposants mettent en cause la mairie qui veut réaliser une opération de rénovation de la place. Cela permettrait notamment, outre la réhabilitation du centre-ville, la mise en circulation à double sens et la création d'un espace piétonnier.

La mairie réfute les accusations même si elle reconnaît un manque d'information et peut-être de concertation. Jean-Pierre Gabaudan, le maire de Saint-André-de-Sangonis, confirme que les arbres abattus étaient malades et précise même : "Deux arbres seront replantés pour un arbre abattu et une grande partie de la place du village sera piétonne".

L'opération se poursuivra dans l'après-midi.

Plusieurs phases de travaux sont programmées. Notamment de voirie, occasionnant des fermetures de rues et des déviations.