• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Plus de 200 hectares brûlés dans l'Est de l'Hérault : les pompiers mobilisés toute la nuit près de Galargues et Beaulieu

Les pompiers du SDIS 34 à la lutte avec un incendie parti de Galargues, dans l'Est de l'Hérault et qui a ravagé plsu de200 hectares de chaumes / © L.Beaumel/FTV
Les pompiers du SDIS 34 à la lutte avec un incendie parti de Galargues, dans l'Est de l'Hérault et qui a ravagé plsu de200 hectares de chaumes / © L.Beaumel/FTV

Déclenché lundi après-midi dans une zone boisée de Galargues, dans l'Est héraultais , le sinistre a mobilisé 250 pompiers. Il a pu être circonscrit et sa progression stoppée près du village de Beaulieu, dans la soirée. Les pompiers sont restés sur place jusqu'à 7 h ce mardi.  
 

Par Isabelle Bris

L'incendie qui s'est déclenché lundi après-midi dans une zone boisée de Galargues dans l'est de l'Hérault, en limite du Gard, a donné du fil a retordre aux SDIS 34.

Poussé par un fort vent du nord, les flammes ont mangé plus de 200 hectares, principalement de la forêt et des champs de chaumes qui se sont enflammés facilement à cause de la canicule qui a asséché la végétation. 

Quatre bombardiers d'eau Canadair ont fait de nombreuses rotations, aspirant des milliers de litres d'eau dans la mer, devant les plages de la Grande Motte, sous les yeux des touristes. 


Grosse frayeur à Beaulieu


Épaulés par des renforts des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, arrivés dans la soirée, les pompiers ont maîtrisé le sinistre vers 21 h30, avant qu'il ne touche le village de Beaulieu, qui a eu chaud.

La mairie de cette commune située à une trentaine de kilomètres au nord-est de Montpellier avait ouvert l'école pour prendre en charge
d'éventuelles évacuations qui n'ont finalement pas eu lieu.


Heureusement, il n'y pas eu de victimes ni d'habitation endommagées mais nombres d’animaux -taureaux, chevaux, ânes- ont dû être évacués des manades environnantes.
 

Importants moyens humains


Outre les avions bombardiers d'eau et les Dash chargés de retardateur de feu, près de 250 sapeurs pompiers ont été mobilisés sur cet incendie, sans oublier la sécurité civile, les gendarmes.

Ils sont quitté les lieux ce mardi matin vers 7 heures après avoir veillé toute la nuit.

 


  

Sur tous les fronts 


Les sapeurs-pompiers héraultais ont eu du pain sur la planche ces dernières 24 heures car une fois le feu maîtrisé à Galargues, un détachement de cinq véhicules avec 20 pompiers est parti en renfort sur un feu de forêt, à Fabrezan, dans l'Aude.

D'autre part, ils ont du faire face simultanément à plusieurs incendie de plus faible ampleur, notamment dans l'ouest du département, à Béziers, Lézignan, Marseillan et Villeveyrac.
 

Prudence !



 "Les risques incendie se maintiennent dans les jours qui arrivent", soulignent les pompiers héraultais, appelant à "la plus grande prudence". 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : un mort et 2 blessés dans une collision entre 2 jet-skis au large de Marseillan

Les + Lus