Montpellier : 12 communes de l'Hérault en état de catastrophe naturelle après les inondations de 2018

La crue du Lez à Montpellier - archives / © FR3 Occitanie
La crue du Lez à Montpellier - archives / © FR3 Occitanie

Après la sécheresse, puis les inondations de l'hiver 2018, 12 communes de l'Hérault viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle par le gouvernement. Principalement autour de Montpellier et de Pézenas.

Par Fabrice Dubault


L’arrêté interministériel du 15 octobre 2019, publié au journal officiel du 15 novembre 2019, a reconnu l'état de catastrophe naturelle, au titre de «mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols» pour 12 communes de l'Hérault, dont Montpellier.
Les intempéries prises en compte sont celles du 1er janvier 2018 au 31 mars 2018.

Les 12 communes héraultaises sont :

Abeilhan, Aigues-Vives, Grabels, Jacou, Montpellier, Pézenas, Saint-Félix de Lodez, Saint-Gély du Fesc, Saint-Jean de Védas, Siran, Villeneuve-lès-Maguelone et Villeveyrac.

L’état de catastrophe naturelle constaté par arrêté ouvre droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l’objet des contrats d’assurance visés au code des assurances.

A partir de la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle au Journal officiel, les assurés disposent d'un délai maximum de 10 jours pour déclarer le sinistre à leur compagnie d’assurance.

2 communes de l'Aude sont concernées : Comigne et Leucate.
Cassaignes a été exclu.

Voir l'arrêté du ministère de l'Intérieur.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus