Montpellier : une information judiciaire ouverte après un infanticide

Une information judiciaire a été ouverte pour homicide volontaire, après qu’une femme s’est présentée à l’hôpital à Montpellier, juste après son accouchement mais refusant de dire où était son bébé. Elle a été mise en examen.
 

La femme qui s’est présentée dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 septembre à l’hôpital Arnaud de Villeneuve à Montpellier, les vêtements tâchés de sang juste après avoir accouché, mais refusant de dire où se trouve l’enfant, a été mise en examen et placée en détention provisoire, a-t-on appris auprès du procureur de la république de Montpellier Christophe Barret.
 

Une information judiciaire pour homicide volontaire a été ouverte.

La femme mise en examen, âgée de 38 ans et habitant Saint-André-de-Sangonis, conteste avoir volontairement mis fin aux jours du nourrisson. Mais les déclarations qu’elle fait sont contradictoires. Par ailleurs, d’après les examens médicaux, l’enfant n'était pas mort-né mais était viable.

Malgré les investigations, le corps du nourrisson n’a toujours pas été retrouvé.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité