54 pompiers de l'Hérault sanctionnés par leur hiérarchie

La grève des pompiers de l'Hérault - archives / © F3 LR
La grève des pompiers de l'Hérault - archives / © F3 LR

Les premières sanctions sont en train de tomber chez les pompiers de l'Hérault. Des pompiers en grève qui ne veulent pas enlever les inscriptions revendicatives tagguées sur les camions et voitures de service. Conséquence, la direction vient d'adresser des sanctions et des blâmes à 54 d'entre eux.

Par Fabrice Dubault


54 pompiers des casernes de Montpellier, Sète et Agde viennent d'être sanctionnés, pour les slogans et tags faisant état de leur grève. Des inscriptions qu'ils refusent d'effacer de leurs camions et qu'ils arborent sur leurs tenues professionnelles.

Le SDIS de l'Hérault est sous tension

Ils sont en grève depuis le 11 décembre dernier. Ils dénoncent leurs nouveaux plannings et l'application de leur temps de travail, désormais à 35 heures. Ils réclament l'application d'une directive européenne mais leur direction n'est pas d'accord.

Hérault : les pompiers commencent à être sanctionnés pour leur grève


34 pompiers gardois en renfort à Hyères

Selon nos confrères de midilibre.fr, 34 pompiers sont mobilisés pour  ce renfort. Les casernes d'Alès, Saint-Ambroix, Uzès, Villeneuve-lez-Avignon, Saint-Gilles, Sommières et Vauvert ont contribué en effectifs à cette aide en personnels du service départemental d'incendie et de secours du Gard.
Les Gardois sont partis avec du matériel de pompage et de puisement pour tenter de vider les zones inondées. Du matériel de reconnaissance notamment un bateau ont été envoyés dans le cadre de cette opération.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus