Affaire Navarro : le couple condamné à 3 mois de prison avec sursis et une forte amende

Robert Navarro, sénateur PS de l'Hérault, et son épouse Dominique au palais de justice de Montpellier - 7 juin 2016. / © Maxppp
Robert Navarro, sénateur PS de l'Hérault, et son épouse Dominique au palais de justice de Montpellier - 7 juin 2016. / © Maxppp

Le sénateur PS de l'Hérault Robert Navarro et son épouse Dominique ont été condamnés, ce mercredi, par le tribunal correctionnel de Montpellier. Reconnus coupables d'abus de confiance, ils écopent de 3 mois de prison avec sursis, chacun, et plus de 150.000 euros d'amendes et réparations.

Par Fabrice Dubault


A l'énoncé du délibéré, ce mercredi en début d'après-midi, le couple Navarro était absent du tribunal, tout comme leur avocat.

Le tribunal correctionnel, après 5 ans d'enquête, a condamné les époux Navarro, à 3 mois de prison avec sursis, chacun, pour abus de confiance, au préjudice de la fédération du parti socialiste de l'Hérault. Mais aussi à 3 ans d'interdiction de droits civiques. Si ce jugement est confirmé, en appel, ou s'il n'y a pas d'appel, Robert Navarro serait déchu de son mandat de sénateur.

Montpellier : le couple Navarro condamné pour abus de confiance
Le sénateur PS de l'Hérault Robert Navarro et son épouse Dominique ont été condamnés, ce mercredi, par le tribunal correctionnel de Montpellier. Reconnus coupables d'abus de confiance, ils écopent de 3 mois de prison avec sursis, chacun, et plus de 150.000 euros d'amendes et réparations. - F3 LR - Reportage : E.Jubineau et D.de Barros

Le sénateur PS de l'Hérault et sa femme Dominique sont également condamnés à de fortes amendes, réparations et frais de justice.
  • 30.000 euros chacun d'amende
  • 85.720 euros à verser à la fédération du PS 34 en réparation
  • 2.000 euros à verser à la fédération du PS 34 pour préjudice moral
  • 3.000 euros de frais de justice
Ce délibéré va au delà des réquisitions du 7 juin dernier.

Réaction de l'avocat de couple Navarro


Nous sommes en total désaccord avec le jugement et le délibéré du tribunal. Nous présenterons nos arguments devant la cour d'Appel, car il n'ont pas été entendus en première instance" a déclaré Patrick Maisonneuve interrogé par France 3.


Il y aura donc appel de ce jugement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus