Un an après les attentats de Charlie Hebdo, les mosquées proposent des journées portes ouvertes

Les 9 et 10 janvier, les mosquées de France sont invitées par le Conseil français du culte musulman (CFCM) à ouvrir leurs portes aux visiteurs. En Languedoc-Roussillon, les mosquées de Lunel et de Montpellier participent à l'opération.

Rencontrer les croyants, poser des questions sur l'islam ou partager un thé et des pâtisserie avec ses voisins, les journées portes ouvertes dans les mosquées ne sont pas nouvelles mais elles prennent une raisonnance particulière un an après les attentats de Charlie Hebdo.


Montpellier et Lunel participent

A l'appel du Conseil français du culte musulman (CFCM), deux mosquées de la région, la mosquée Averroès à Montpellier et la mosquée Al Baraka à Lunel ouvrent leurs portes ce week-end, "geste symbolique" pour établir un dialogue.
Reportage : F. Hertmann, E. Garibaldi

Ce matin à Lunel, environ 200 personnes se sont rendues à la mosquée Al Brraka, chemin de la Vidourlenque. Une visite qui prend d'autant plus d'importance dans un contexte troublé pour la ville : 6 à 7 lunellois sont morts en Syrie, l'ancien immam a été contraint de démisionner : il était menacé par des hommes qui le jugeaient trop modéré. La mosquée n'a toujours pas d'immam mais son président rencontré par nos équipes ce matin espère rétablir un dialogue serein avec les lunellois.