Les automobilistes français flashés en Espagne recevront désormais leur amende en France

illustration / © archives
illustration / © archives

A partir de jeudi, les conducteurs de véhicules immatriculés en France, flashés pour franchissement de feu rouge ou excès de vitesse, par des radars espagnols seront poursuivis. Ils recevront leur(s) amende(s) en France, chez eux. Même chose pour les Espagnols verbalisés en France.

Par Fabrice Dubault avec francetvinfo


C'est la fin de l'impunité pour les automobilistes français sur les routes espagnoles. Et vice-versa.
Les conducteurs de véhicules immatriculés en France qui seront flashés pour franchissement de feu rouge ou pour excès de vitesse par des radars espagnols, ou réciproquement, seront poursuivis à partir de jeudi, a annoncé, lundi 29 juillet, la Sécurité routière, comme l'annonce le site francetvinfo.

DMCloud:92629
1er août : attention aux amendes en Espagne, elles seront désormais envoyées en France

La loi du 16 juillet 2013 (diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne), publiée le 17 juillet au "Journal officiel", a transposé, dans son article 35, une directive européenne du 25 octobre 2011. Celle-ci facilite l'échange transfrontalier d'informations sur les infractions de sécurité routière (vitesse, feux rouges...) constatées par les radars.
Les vitesses maximales autorisées en Espagne - 2013.
Les vitesses maximales autorisées en Espagne - 2013.

Les automobilistes plus indisciplinés à l'étranger

Depuis le déploiement des radars de contrôle de la vitesse en France, environ 25% des infractions relevées (50% en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'ils ne représentent que 5% du trafic, relève la Sécurité routière.
En 2012, près de 450.000 infractions constatées par les radars automatiques français concernaient des véhicules immatriculés en Espagne.

Les radars automatiques espagnols ont constaté, cette même année, environ 130.000 infractions commises par des conducteurs de véhicules immatriculés en France.

Le même type de dispositif bilatéral est entré en vigueur le 30 juin 2012 avec la Belgique, le 9 juillet 2009 avec la Suisse, et le 15 octobre 2001 avec le Luxembourg.

Les normes en Espagne

La vitesse maximale autorisée :

  • Agglomération : 50 km/h.
  • Hors agglomération, sur des routes à chaussée unique : ne comportant pas de bande d'arrêt d'urgence : 90 km/h, comportant une bande d'arrêt d'urgence : 100 km/h.
  • Routes pour automobiles (« vía para automóviles », avant 2003 dénommées « vía rápida »), à savoir : des chaussées uniques avec des croisements de type autoroutier (avec des sorties et des entrées ne mettant pas les conducteur en péril de collision) : 100 km/h.
  • Sur les autoroutes (« autopista ») et voies rapides (« autovía ») : 120 km/h (entre mars et juillet 2011, la limitation a été modifiée à 110 km/h.

Alcoolémie maximum autorisée au volant :

  • 0,5 g/L d'alcool dans le sang
  • 0,3 g/L si moins de 2 ans de permis
  • Obligation de posséder 2 triangles de pré-signalisation (1 pour l'avant de la voiture, un pour l'arrière)
  • Un gilet fluorescent devant être rangé dans l'habitacle. Fortes amendes en cas d'absence dans le véhicule.
  • Obligation de posséder une boîte d'ampoules de rechange.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus