• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Campagne anti-migrants à Béziers : Ménard attend une décision de justice lundi

Les affiches anti-migrants placardées dans les rues de Béziers, dans l'Hérault - 11 octobre 2016 / © Capture Twitter
Les affiches anti-migrants placardées dans les rues de Béziers, dans l'Hérault - 11 octobre 2016 / © Capture Twitter

Le tribunal administratif de Montpellier rendra son jugement le 24 octobre sur le référé-liberté déposé par deux associations dénonçant la "propagande" et la "campagne xénophobe" de Robert Ménard. Le maire de Béziers a fait retirer ses affiches anti-migrants dans la nuit.

Par Z.S. avec AFP


Deux associations de Béziers se battent contre la "propagande" de Robert Ménard sur les migrants dans la commune héraultaise.

Deux associations contre la "propagande" de Ménard


Les associations Cultures Solidaires et Esprit Libre visaient des affiches municipales sur lesquelles figure une Marianne bâillonnée et l'inscription "Migrants, sujet interdit Référendum!" et les journaux municipaux n°42 et 43. Au nom des associations, Eric Bernard a dénoncé des "affiches et publications de propagande" et le "discours stigmatisant" de la municipalité dirigée par Robert Ménard, élu en 2014 avec le soutien du FN. 

Un reportage de Lily Le Piver et Stéphane Taponier
Campagne anti-migrants à Béziers (34) : Ménard attend une décision de justice lundi
Le tribunal administratif de Montpellier rendra son jugement le 24 octobre sur le référé-liberté déposé par deux associations dénonçant la "propagande" et la "campagne xénophobe" de Robert Ménard. Le maire de Béziers a fait retirer ses affiches anti-migrants dans la nuit. - F3 LR - Reportage : L. Le Piver et S. Taponier

Affiches retirées dans la nuit


Les affiches en question, qui ont été retirées dans la nuit de jeudi à vendredi, avaient remplacé un premier affichage municipal sur lequel apparaissaient des hommes noirs ou à la peau mate, barbus ou la tête couverte d'une capuche, massés devant la cathédrale Saint-Nazaire avec les mentions : "Ca y est ils arrivent... Les migrants dans notre centre ville. L'État nous les impose".


"Une campagne xénophobe et raciste"


La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra) avait saisi le parquet de Béziers qui a ouvert une enquête sur ce premier affichage. Toujours pour les associations, l'avocate Marie-Sygne Leca a quant à elle dénoncé une "une campagne xénophobe et raciste". "On veut vraiment créer un clivage au sein de la population et cela est contraire à l'ordre public", a-t-elle plaidé en mettant notamment en avant les troubles survenus lors du conseil municipal du 18 octobre.

Un référendum sur l'extension d'un CADA


Lors de cette séance, au cours de laquelle Robert Ménard avait fait adopter une délibération proposant l'organisation d'un référendum sur l'agrandissement du centre d'accueil de demandeurs d'asile de la ville, des manifestants avaient dû être expulsés de l'hôtel de ville dans une ambiance tendue. La préfecture de l'Hérault devrait saisir prochainement le tribunal administratif en référé-suspension sur cette délibération.

"Béziers n'est pas à feu et à sang"


"On vous plaide des affabulations... Béziers n'est pas à feu et à sang", a rétorqué l'avocate de la ville, Raphaëlle Hiault-Spitzer. Elle a plaidé le "non-lieu à statuer" et estimé que la juridiction administrative devait se déclarer incompétente dans ce dossier, les affiches ayant été retirées et les publications municipales relevant selon elle de la loi sur la presse et du juge judiciaire.

"L'urgence a été bien comprise par la ville de Béziers"


Me Hiault-Spitzer a en outre estimé qu'il n'y avait "pas d'urgence particulière" dans ce dossier.  "L'urgence a été bien comprise par la ville de Béziers puisque les affiches ont été retirées dans la nuit", a observé Me Bernard. Ancien président de Reporters sans frontières, Robert Ménard est coutumier des polémiques, notamment sur la guerre d'Algérie, l'immigration et les questions de sécurité.

A lire aussi

Sur le même sujet

témoignage du piéton percuté à Montpellier

Les + Lus