Le centre d'accueil des migrants de Montpellier doit héberger 120 personnes

Montpellier - le CAO, centre d'accueil et d'orientation des migrants dans le quartier du Millénaire - 25 octobre 2016. / © F3 LR
Montpellier - le CAO, centre d'accueil et d'orientation des migrants dans le quartier du Millénaire - 25 octobre 2016. / © F3 LR

Les tous premiers migrants de la jungle de Calais et les premiers cars devraient arriver dans la nuit, dans notre région. 120 personnes seront notamment hébergées dans le quartier du Millénaire à Montpellier sur 360 à 400 réfugiés attendus en Languedoc-Roussillon.

Par Fabrice Dubault

Le centre d'accueil de migrants de Montpellier


C'est dans le quartier du Millénaire à Montpellier que les migrants de Calais doivent être logés. Depuis mardi matin, des algécos d'environ 5 m2 sont aménagés : un lit, un micro ondes, un frigo. Douches et sanitaires collectifs.

Nous n'avons pas été autorisés à filmer ce nouveau CAO, Centre d'Accueil et d'Orientation.
Pas d'information non plus sur les 120 migrants attendus : Quelles nationalités ? Sont-ils tous demandeurs d'asile ?

Un manque de transparence qui inquiète les associations spécialisées en droit des étrangers, comme la Cimade. Dans le Languedoc, la PADA, plateforme d'accueil des demandeurs d'asile créée en janvier est déjà surchargée.

Montpellier : le centre d'accueil des migrants comptent 120 places
Les tous premiers migrants de la jungle de Calais et les premiers cars devraient arriver dans la nuit, dans notre région. 120 personnes seront notamment hébergées dans le quartier du Millénaire à Montpellier sur 360 à 400 réfugiés attendus en Languedoc-Roussillon. - F3 LR - Reportage : C.Alazet et V.Banabéra

11 centres d'accueil de migrants en Languedoc-Roussillon


En tout, 11 centres d'accueil et d'orientation sont répartis en Languedoc-Roussillon : 1 à Balsièges-Mende en Lozère, 2 dans l'Hérault, Montpellier donc et Saint-Bauzille-de-Putois, 2 dans le Gard : Le Vigan et Nîmes, 3 dans l'Aude : Narbonne, Espéraza et Quillan. Et 3 dans les Pyrénées-Orientales : Sainte-Marie-la-Mer, Saint-Paul-de-Fenouillet et Campôme.
Chaque centre est géré par une association qui dispose d'un budget fixé par l'Etat, pour l'accompagnement médical et administratif.

Le Languedoc-Roussillon doit accueillir 360 à 400 migrants venus de Calais.

11 centres d'accueil sont ouverts en Languedoc-Roussillon pour environ 400 migrants / © F3 LR
11 centres d'accueil sont ouverts en Languedoc-Roussillon pour environ 400 migrants / © F3 LR

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus