Le centre de la mémoire de Montpellier progresse sur le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer

illustration / © afp
illustration / © afp

A Gui de Chauliac, le centre de la mémoire utilise des biomarqueurs pour déceler une éventuelle probabilité de développement de la maladie d'Alzheimer, à un stade précoce. Les médecins montpelliérains ont également mis au point un logiciel pour améliorer la prise en charge des patients.

Par Fabrice Dubault


Intervenir sur la maladie d'Alzheimer avant qu'il ne soit trop tard, c'est aujourd'hui possible.

Les médecins du centre de la mémoire de Montpellier utilisent pour la première fois des biomarqueurs pour diagnostiquer d'éventuelles lésions dans le cerveau. Grâce à ces marqueurs, dès les premiers symptômes de perte de mémoire, on vérifie la présence, dans le liquide céphalo-rachidien, de 2 protéines caractéristiques de la maladie d'Alzheimer.

Si des lésions cérébrales sont détectées, on passe alors à un traitement médicamenteux, associé à une rééducation de la mémoire grâce à un logiciel spécifique.

En février prochain, un groupe de 8 malades sera traité selon ces nouvelles méthodes.

Les résultats sont attendus au courant de l'été 2014.

DMCloud:133665
Montpellier : le centre de la mémoire et les maladies du cerveau

 

Sur le même sujet

Les + Lus