• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des chasseurs de trésors devant le tribunal de Montpellier pour pillage d'épave

Montpellier - quelques unes des 180.000 pièces de monnaie du XVIe siècle, des piastres en argent, dérobées en 2006 sur l'épave du Jeanne-Elisabeth - septembre 2015. / © F3 LR
Montpellier - quelques unes des 180.000 pièces de monnaie du XVIe siècle, des piastres en argent, dérobées en 2006 sur l'épave du Jeanne-Elisabeth - septembre 2015. / © F3 LR

A la barre du tribunal de Montpellier, ils sont 7. Des chasseurs d'épaves accusés du pillage du navire suédois Jeanne-Elisabeth, disparu en  novembre 1755, au large, entre Villeneuve-lès-Maguelone et Palavas, près de Montpellier. Mais aussi des revendeurs de monnaies anciennes.

Par Fabrice Dubault


L'affaire remonte à 2006.

500 kilos de piastres, environ 180.000 pièces de monnaie du XVIe siècle, sont dérobées dans l'épave du bateau. Un trésor estimé entre 350.000 et 500.000 euros.
3 plongeurs sont accusés d'avoir sondé et creusé le sol, durant 2 mois, pour extraire les pièces, sans jamais en informer les autorités. Aujourd'hui, on leur reproche la dégradation du navire et la revente illégale de pièces.

Sans légitime propriétaire, les fonds marins appartiennent à l'Etat. Mais pour l'avocat des chasseurs de trésors, l'interprétation est tout autre. L'épave et son contenu appartiennent à l'amateur, donc à un Marseillais et pas à l'Etat.

Les revendeurs de monnaies anciennes impliqués dans cette affaire se disent étrangers au pillage de l'épave. Ils affirment qu'ils n'étaient pas au courant du délit.

Le parquet a requis des peines allant de 1 à 4 ans de prison avec sursis contre les pilleurs présumés ainsi que de fortes amendes. 

Le tribunal rendra son jugement le 30 septembre.
Montpellier : 7 chasseurs de trésor au tribunal pour répondre de pillage d'épave
Reportage F3 LR : E.Terpereau et S.Taponier

 

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus