Un collectif milite pour l'abaissement de la vitesse à 30km/h à Montpellier

C'est la polémique qui enfle depuis le début de l'année. Et si en ville, la vitesse passait à 30km/h ? C'est le combat d'un collectif de Montpellier. Pour eux, vitesse réduite signifie moins de danger pour les piétons et les vélos. La mairie et les automobilistes ne sont pas convaincus.

Zone 30 en ville - illustration archives
Zone 30 en ville - illustration archives © geo.fr

Jacqueline Markovic est une conductrice consciencieuse. Mère de famille et très sensible aux questions de sécurité routière, elle a cofondé un collectif pour faire de Montpellier, une ville presque entièrement limitée à 30km/h. Une ville estampillée "zone 30".

Le projet existe déjà dans de nombreuses villes européennes mais aussi en France, comme à Lorient ou à La Rochelle. Au delà des arguments de sécurité, c'est la qualité de vie des riverains qui est mise en avant.

Si les automobilistes sont partagés sur la question, pour la mairie de Montpellier, la mesure est clairement inefficace et coûterait beaucoup trop d'argent à mettre en place.

La première zone de partage de Montpellier où le piéton est prioritaire a été inauguré il y a quelques semaines. L'objectif est de diminuer le nombre de victimes de la route car aujourd'hui 2/3 des accidents ont lieu en centre ville.

durée de la vidéo: 02 min 06
Montpellier : un collectif veut faire réduire la vitesse en ville


Retrouvez  le blog du Monde sur la vitesse à 30km/h en ville.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière routes accident trafic polémique