Cet article date de plus de 8 ans

Ethylotests : Contralco supprime encore plus de postes à Gignac

Conséquence directe selon l'entreprise de l'abandon de l'éthylotest obligatoire, Contralco supprimerait 226 postes au lieu des 150 annoncés. Les salariés intérimaires et CDD manifesteront à la mi-journée devant la préfecture de l'Hérault.
Gignac (Hérault) - un stock d'éthylotests chez le fabricant Contralco - 24 janvier 2013.
Gignac (Hérault) - un stock d'éthylotests chez le fabricant Contralco - 24 janvier 2013. © F3 LR
La faute à Manuel Valls explique le fabricant héraultais d'éthylotests à usage unique. Depuis que le ministre de l'intérieur a renoncé à rendre obligatoire la présence d'éthylotests dans les voitures, l'entreprise a perdu d'importantes commandes. 8 millions d'éthylotests en moins à fabriquer;

La PME a déjà réduit son activité et ce sont quelques 226 intérimaires et salariés CDD qui ont ou vont perdre leur emploi.
Seuls subsisteront 84 emplois en CDI.

Les salariés de Contralco manifesteront en début d'après-midi devant la préfecture de l'Hérault. Une délégation sera reçue en préfecture.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi