Cet article date de plus de 8 ans

Etudiante tuée par un chauffard à Montpellier : "une vie gâchée par un comportement inconscient"

Le propriétaire de la skoda roulait à 100 km/h sur la voie Domitienne en slalomant entre les voitures. Il n'avait plus de permis et a pris la fuite. Il nie être le conducteur. Le parquet requiert son incarcération.
Le procureur Brice Robin le 24 décembre 2012
Le procureur Brice Robin le 24 décembre 2012 © France 3 LR
Les faits sont graves. Et le procureur de la République a le visage fermé pendant la conférence de presse qu'il donne aux côtés de la commissaire Marin. Il s'agit d'un homicide involontaire avec circonstances aggravantes pour délit de fuite, permis de conduire invalide et violation de toutes les règles de conduite.

L'auteur encourt 10 ans de réclusion et le procureur Brice Robin va requérir son placement en détention provisoire.
Le suspect travaille dans la maçonnerie et est âgé de 33 ans. Il n'a plus de permis de conduire depuis 2010 et a déjà été condamné pour diverses infractions au code de la route dont la conduite en état alcoolique

Le samedi 22 décembre, l'homme roule à une vitesse qui dépasse les 100 km/h sur la voie Domitienne en faisant du gimkhana entre les voitures. Incapable de contrôler son véhicule, il renverse une jeune fille de 18 ans et prend la fuite.

L'homme nie les faits, dit avoir prêté sa voiture et ne s'est pas ému de la retrouver avec le pare-brise et le pare-choc brisé, d'y voir des traces de sang.
Il dit avoir participé à une partie de poker ce soir-là. 
Il avait encore un taux d'alcoolémie de 0, 50 g dans le sang 10 h 00 après les faits.


Charlotte avait 18 ans.
La jeune étudiante rentrait chez elle dans la cité universitaire de la voie Domitienne. Elle traversait la chaussée. Il était 5 h 40. Quand une voiture a déboulé à toute allure et l'a percuté.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident justice