Des graffiti sur les murs du Refuge et de l'association LGP à Montpellier

Montpellier - les tags sur les locaux du Refuge et de la LGP - 1er février 2014. / © F3 LR
Montpellier - les tags sur les locaux du Refuge et de la LGP - 1er février 2014. / © F3 LR

Des inscriptions insultantes voire homophobes ont souillé les murs du Refuge et de l'association Lesbian and gay pride, vendredi, à Montpellier. Il y avait des slogans taggés à la bombe sur les murs ainsi que des autocollants posés sur la vitrine des 2 sites d'accueil.

Par IB et FD


Vincent Autin, président de la LGP Languedoc-Roussillon, joint au téléphone, choqué nous déclare :

"Nous rejetons avec force ce type de procédé sauvage et irrespectueux. A l’heure où les associations LGBT dont la LGP Montpellier Languedoc-Roussillon peine à boucler leur budget en raison des dépenses auxquelles elles ont du faire face lors des multiples manifestations organisées afin de ne pas abandonner la rue à l’homophobie décomplexée proposée par des mouvements antis égalité, la LGP Montpellier ne pourra financer les travaux de recouvrement de ses tags préférant concentrer ses efforts à l'accueil des LGBT victime de discriminations.".


"Quelque soit le message que les auteurs ont souhaité faire passer, aucun combat ne justifie de prendre en otage une association en dégradant ses locaux. Aussi, la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon portera plainte contre X afin que les auteurs soient identifiés et assument les conséquences de leurs actes. Nous appelons l’ensemble des responsables politiques et partis à afficher leur solidarité à nos côtés et à dénoncer sans ambiguïté ce type d’acte". a-t-il ajouté.

De son côté, Nicolas Noguier, le président du Refuge, déclare :

"Nous avons déposé plainte, on est atterré par la violence des mots "On va vous brûler". Ces faits montrent bien qu’il y a une crispation dans ce pays. Les messages sont très orientés et adressés également contre le pouvoir en place".


Nous vous rappelons également que la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon organise un rassemblement le samedi 8 février à 14h, place de la Comédie à Montpellier (devant l’office de tourisme) pour dénoncer toutes les discriminations.

Sur le même sujet

Les + Lus