• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

INFO FRANCE 3 : le père d'un jeune lunellois mort en Syrie dépose plainte

Lucien Amar, le père de Raphaël décédé en Syrie en octobre 2014 - mars 2015 / © F3 LR
Lucien Amar, le père de Raphaël décédé en Syrie en octobre 2014 - mars 2015 / © F3 LR

Il s'appelait Raphaël, avait 23 ans et était de Lunel. En juillet dernier, il part en Syrie et 3 mois plus tard, ses parents apprennent sa mort par une lettre. Son père vient de porter plainte contre X, à Montpellier, pour incitation à commettre des actes de terrorisme. Une première en France.

Par Fabrice Dubault avec Emilien Jubineau


La plainte n'est pas conséquente, trois pages seulement, mais trois pages qui pèsent aussi lourd que la détresse de la famille est profonde.
Cette plainte déposée contre X au parquet de Montpellier est un cri. C'est aussi pour les parents, la volonté de comprendre comment leur fils a pu partir faire le djihad puis mourir dans les rangs de Daech.

Me Jean-Robert Phung l'a déposé pour "incitation à commettre des actes de terrorisme" ou "instigation à participer à une entente ou à un groupement terroriste".

La plainte vise toute entente de nature terroriste autour de Raphaël.
Elle dénonce un processus de recrutement, d'endoctrinement, de radicalisation puis d'organisation du départ de Raphaël vers la Syrie. Ce jeune de 23 ans y est mort en octobre dernier, quelques mois après son arrivée dans ce pays.

"Salafistes, frères musulmans et fondamentalistes" sont désignés dans le document qui s'interroge sur les agissements d'un animateur de la mosquée de Lunel et d'une association humanitaire. Son compte bancaire a financé les billets d'avion d'amis de Raphaël vers le Moyen-Orient. La plainte dénonce également des "camps" de futurs djihadistes, organisés dans l'arrière pays de Lunel.

Cet homme et son épouse traversent une terrible épreuve. Ils espèrent aussi que cette plainte fera évoluer la situation de leur fils. Car officiellement, sans certificat de décès, il n'est pas mort.
Cette situation administrative alourdit d'autant le deuil et la douleur de la famille Amar. L'homme que nous avons rencontré est perdu mais il attend des réponses aux questions de sa plainte, pour lui, pour sa famille certes, mais aussi pour les autres parents qui ont perdu un enfant en Syrie ou en Irak.

Au total, 6 jeunes de Lunel sont morts en Syrie en combattant pour le groupe Etat Islamique, selon les autorités françaises.
Entre une dizaine et une vingtaine de jeunes de 18 à 30 ans originaires de Lunel, selon les sources, sont partis depuis octobre combattre en Syrie.

Première en France : le père d'un jeune mort au djihad en Syrie porte plainte
Reportage F3 LR : E.Jubineau, N.Chatail et E.Garibaldi


Interrogé mercredi soir, par l'AFP, le procureur de la République Christophe Barret a cependant indiqué n'avoir pour l'instant "rien reçu sur son bureau".

Un plainte contre X pour "incitation à commettre des actes de terrorisme" ou "instigation à participer à une entente ou à un groupement terroriste"

L'infraction pénale qualifiée de "prosélytisme terroriste" existe dans le code pénal depuis 2012.
La plainte vise toute personne qui par la menace ou par la promesse d'avantages ou de dons, amène un individu à commettre un acte de terrorisme.
Elle est punie de 10 ans de prison et de 150.000 euros d'amende.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le point sur l'incendie de Banyuls à la mi-journée

Les + Lus