Cet article date de plus de 6 ans

Exclusif : témoignage du père de Raphaël, l'un des jeunes de Lunel mort en Syrie

Raphaël est l'un des 6 jeunes de Lunel mort, lors de combats en Syrie en octobre 2014. Issu d'un père d'origine juive et d'une mère catholique, il suivait des études d'ingénieur en informatique. C'est là qu'il rencontre des musulmans fondamentalistes qui vont le mener jusqu'en Syrie.
Raphaël habitait Lunel
Raphaël habitait Lunel © DR
La vie de Laurent et de son épouse s'est arrêtée le 22 juillet dernier. Au téléphone, leur fils Raphaël leur apprend qu'il est en Syrie. Pendant deux mois, ils communiquent tous les jours via internet. Ces parents effondrés vont même jusqu'à envisager d'aller le récupérer sur place.

Ils n'en auront pas le temps. Une femme de la communauté musulmane de Lunel vient sonner à leur porte. Elle leur annonce, photos à l'appui, le décès de leur fils lors d'une incursion de l'armée régulière syrienne de Bachar el Hasam. Nous sommes le 22 octobre 2015. Raphaël 24 ans, est mort en combattant en Syrie

Laurent, le père, est d'origine juive attaché à la laïcité. La mère, d'une famille catholique. Leur fils unique est comme les autres, ses rires envahissent leur maison. Ils l'ont élevé dans un esprit de totale ouverture. Raphaël prend part à toutes les discussions. Passionné d'échecs, de jeux de société d'informatique, il monte un groupe de rock qui se produit un peu partout.

Il passe son Bac sans difficulté particulière. Mais se cherche pendant une année. Il fait pendant cette période une rencontre qui oriente sa vie spirituelle.

Alors que ces rencontres évoluent, il rentre à Epitech une école d'ingénieur informatique à Montpellier. Il y suit un cursus de 4 années mais il se tourne vers d'autres amis lunellois.
Le Coran accompagne le plus souvent leurs activités. Même sur la plage de la Grande Motte, un livre sur le coran ne quitte pas ces jeunes. Quand il décide de partir en Syrie, ce n'est pas pour faire la guerre mais pour aider les populations syriennes.

Emilien Jubineau et Bruno Pansiot-Villon ont rencontré le père de Raphaël. Reportage.

Témoignage du père d'un jeune homme de Lunel... par F3languedocroussillon    
Selon son père, Raphaël intervenait sur le net pour améliorer le réseau de ce groupe de fondamentalistes, dans cette partie de Syrie. Une vingtaine de combattants venus entre autre de Lunel y étaient regroupés. Tous, selon Raphaël, étaient membres du groupe fondamentaliste islamiste Tabligh qui fréquentait la mosquée de Lunel. Raphaël, lui, s'était converti à la religion musulmane en 2012.

Le témoignage du père de Raphaël à propos l'embrigadement des jeunes à Lunel


Mort en Syrie : l'embrigadement des jeunes de... par F3languedocroussillon

Ces échanges religieux l'ont donc conduit dans un pays en guerre et même s'il y séjournait pour des raisons disait-il humanitaires, à un moment, lui, l'inexpérimenté, a dû prendre les armes lors d'une intrusion de l'armée régulière syrienne. Ce jour-là, 17 combattants y ont perdu la vie, dont Raphaël et deux de ses amis de Lunel.

Le père de Raphaël essaie de comprendre comment son fils après sa conversion à l'Islam s'est retrouvé en Syrie 


Mort en Syrie : Les motivations des jeunes par F3languedocroussillon
Lunel, commune de l'Hérault de 26.000 habitants s'interroge sur les raisons qui ont poussé une vingtaine de jeunes à partir pour la Syrie où six d'entre eux, âgés de 18 ans à 30 ans, sont morts depuis octobre 2014.







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
djihad religion société